Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   12 millions d’épargnants visés par cette annonce prochaine du gouverneur de la Banque de France

12 millions d’épargnants visés par cette annonce prochaine du gouverneur de la Banque de France

Les épargnants attendent avec impatience une annonce qui pourrait changer leurs habitudes au sujet des économies qu'ils placent.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Certains épargnants français attendent avec une certaine anxiété une annonce du gouverneur de la Banque de France. Ils sont douze millions à craindre le pire au sujet du taux de rémunération d’un livret bien connu. 

Si les livrets sont intéressants pour plusieurs motifs, les taux d’intérêt ne sont pas les plus impressionnants. Pour autant, cela ne signifie pas que les épargnants acceptent sans broncher une baisse de ce taux. Malheureusement, pour le LEP, c’est bien le risque qu’ils courent. À partir du mois d’août, au regard de l’inflation, son taux pourrait grandement baisser.

Les épargnants et les changements de taux

Les détenteurs de livrets d’épargne défiscalisés sont bien conscients que les taux de rémunération de leurs placements s’ajustent pour refléter l’évolution des prix. En règle générale, ces ajustements se produisent deux fois par an, au 1ᵉʳ février et au 1ᵉʳ août. 

C’est à la mi-juillet que le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, proposera officiellement les nouveaux taux pour les livrets d’épargne défiscalisés à compter du 1ᵉʳ août.

À voir Cette nouvelle arnaque cruelle et bien rodée peut vous ruiner et vider votre compte bancaire

Notons que cette prise de parole est indicative. En effet, le pouvoir exécutif peut décider de ne pas suivre les recommandations. Mais pour les épargnants, cela donne une idée au sujet de l’économie du pays. La première chose importante à savoir concerne les taux d’intérêts du Livret A et du LDDS.

Suite à une décision gouvernementale, nous pouvons vous assurer que ces taux ne changeront pas. Ils seront de 3 %, pour l’un et pour l’autre, jusqu’en 2025. 

L’inquiétude des épargnants du LEP 

Cependant, le taux d’intérêt annuel du livret d’épargne populaire (LEP), actuellement à 5 %, va baisser. Cette réduction est la conséquence de la diminution de l’inflation depuis le début de l’année 2024. 

Le calcul du nouveau taux se base sur le taux moyen d’inflation hors tabac mesuré de janvier à juin. Selon les données de l’Insee, l’inflation varie entre 2 % et 3 % sur cette période, avec des chiffres comme 3,1 % en janvier, 2,9 % en février, et 2,3 % en mai.

Mais l’information que nous venons de vous donner sur le Livret A est importante. En effet, les épargnants du LEP doivent s’y intéresser. Pourquoi ? Découvrez tout ce que vous devez savoir ci-dessous.

À voir Livret A et LEP : 2 très mauvaises nouvelles pour tous les épargnants français

Le scénario probable

Heureusement pour les détenteurs de LEP, la réglementation garantit que le taux du LEP ne peut pas descendre en dessous du taux du livret A majoré d’un demi-point. Alors que l’inflation est proche des 2 %, ce ne sera donc pas le cas du taux du LEP. 

Dans le pire des scénarios, le taux du LEP pour les épargnants sera de 3,5 % au 1ᵉʳ août. Toutefois, un taux plus élevé reste possible, le gouverneur ayant déjà proposé par le passé des taux supérieurs pour augmenter le pouvoir d’achat des ménages modestes.

Les épargnants doivent cependant prendre leur mal en patience. En effet, ils ne sauront rien avant la fin du mois de juillet. Seule la spéculation domine, pour le moment. Ils peuvent malgré tout se rassurer en sachant que le taux ne pourra pas, légalement, être inférieur à 3,5 %. Mais ils espèrent surtout une baisse plus minime.

Vous aimez ? Partagez !