Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Retraite Agirc-Arrco : voici comment percevoir l’intégralité de votre pension complémentaire

Retraite Agirc-Arrco : voici comment percevoir l’intégralité de votre pension complémentaire

Pour s'assurer du bon versement de la pension de retraite Agirc-Arrco, les salariés doivent avoir ce réflexe régulièrement.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les salariés, une fois à la retraite, ne touchent pas seulement leur pension de base. En effet, ils profitent également d’une retraite complémentaire gérée par le régime Agirc-Arrco. Les salariés du secteur privé cotisent obligatoirement pour ce régime.

Ainsi, lorsque leur activité professionnelle cesse, ils peuvent toucher cette pension complémentaire. Mais pour toucher le juste montant et ne pas souffrir de complications, il est impératif d’avoir les bons réflexes. La retraite se prépare en amont. Vous ne devez pas attendre le dernier moment pour gérer la situation.

Le fonctionnement de la retraite Agirc-Arrco

Le calcul de la pension de retraite Agirc-Arrco se fait selon un système de points. En effet, tout au long de sa carrière, un salarié du privé accumule des points. Ces derniers se basent sur les cotisations salariales et patronales. 

Pour calculer le montant de la pension, il faut multiplier le nombre de points par la valeur du point au moment du départ à la retraite. Le système Agirc-Arrco existe depuis 2019. Il est le résultat de la fusion entre deux régimes, l’Agirc d’un côté, l’Arrco de l’autre. Cette fusion permet, depuis cette date, de simplifier le système et d’harmoniser les droits et les obligations.

À voir Retraite Agirc-Arrco : ces conditions à respecter pour toucher cette aide méconnue des Français

Notons, en outre, que l’Agirc-Arrco intègre des dispositifs de solidarité, notamment pendant les périodes de maternité, de maladie ou de chômage. La solidarité est à la fois intergénérationnelle et interprofessionnelle. Enfin, l’Agirc-Arrco est un acteur essentiel de notre système de retraite en France. Il contribue à la protection sociale des salariés du secteur privé.

La démarche à suivre pour préparer sa retraite

Comme nous venons de l’expliquer, ce régime de retraite complémentaire fonctionne via un système de points. Par conséquent, il est impératif pour tous les salariés du privé de vérifier que le nombre de points acquis correspond bien à leurs cotisations.

Pour ce faire, une vérification annuelle du relevé de carrière est indispensable. Sur son site Internet, l’Agirc-Arrco précise qu’il est possible d’accéder à son relevé de carrière. Il est inutile d’attendre d’approcher de l’âge de la retraite pour cela. 

En effet, vous pouvez faire cette démarche peu importe votre argent. Dans ce relevé, vous retrouvez un résumé des droits que vous avez obtenus auprès de tous les régimes de retraite.

Une vérification primordiale

Chaque année, le régime Agirc-Arrco ajoute les trimestres et les points acquis au titre de l’année précédente aux cotisations déjà enregistrées. Pour les assurés, il est très important de vérifier ces ajouts pour s’assurer que leur relevé est complet et exact. Ils doivent notamment vérifier la correcte inscription des périodes de chômage et d’arrêts maladie. En effet, ce sont souvent de ce côté-là que des erreurs existent.

À voir Prison ferme, lourdes amendes… ce que vous risquez si vous trichez au bac

S’ils constatent des erreurs dans leur relevé de carrière, ils peuvent alors les rectifier. Pour cela, il suffit de se rendre dans l’espace personnel de la rubrique « Consulter ma carrière » sur le site de l’Assurance retraite. Le régime Agirc-Arrco recommande à tous les salariés du privé, même ceux qui viennent de commencer leur carrière, de consulter régulièrement ce document.

En cas d’inexactitude, l’assuré pourra demander une rectification lors d’un entretien avec un conseiller retraite. S’ils souhaitent toucher le juste montant de leur pension de retraite complémentaire, ce réflexe est indispensable. Il vous permet d’en finir sereinement avec votre carrière.

Vous aimez ? Partagez !