Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Retraite : la démarche cruciale à ne pas oublier de faire chaque année pour garder vos droits

Retraite : la démarche cruciale à ne pas oublier de faire chaque année pour garder vos droits

De nombreux séniors découvrent trop tard que certains droits n’ont pas été pris en compte dans leur pension de retraite. Une démarche vous évitera cette situation.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La retraite est une étape importante de la vie ; elle mérite une préparation minutieuse et anticipée. Mais, bien trop souvent, les individus négligent cette phase cruciale, la reléguant à un plan secondaire durant leur vie active. Or, il est essentiel de comprendre que la retraite se prépare pendant la vie professionnelle, et non à la veille de son départ.

Cette anticipation permet d’éviter des erreurs qui pourraient être lourdes de conséquences et compromettre les droits acquis au fil des années de labeur. N’oubliez surtout pas cette démarche. Vos inactions peuvent conduire à des erreurs regrettables dans le calcul de vos pensions de retraite.

Des erreurs liées à la retraite

Face à la complexité des calculs des pensions de retraite, il n’est pas rare que des erreurs surviennent. Pourtant, ils peuvent jouer en faveur ou en défaveur des assurés. Les anomalies les plus fréquemment signalées touchent à la reconnaissance de la carrière professionnelle :

– des trimestres travaillés omis dans le calcul des droits ;
– l’absence de prise en compte des pensions complémentaires ;
– ou des irrégularités concernant l’année de cessation d’activité.

À voir Retraite : cette technique pour obtenir 4 trimestres en travaillant seulement 2 mois

Afin de prévenir la multiplication de ces cas, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) ainsi que l’Agirc-Arrco prodiguent plusieurs recommandations.

Une démarche pour sécuriser vos droits à la retraite

L’Agirc-Arrco, régime de retraite complémentaire, recommande vivement la consultation annuelle de votre relevé de carrière. Ce document essentiel est un véritable reflet de votre parcours professionnel.

En effet, il compile toutes vos années d’activité ainsi que les cotisations versées aux divers régimes obligatoires de retraite. Le vérifier pourra ainsi vous assurer une gestion rigoureuse de vos droits à la retraite.

Mis à jour annuellement, ce relevé intègre automatiquement les trimestres et les points cumulés durant l’année écoulée. Pour l’examiner avec précision, il suffit alors de se rendre sur votre espace personnel. Ensuite, il faudra exploiter le service « Consulter ma carrière », disponible sur le portail de l’Assurance retraite.

Des rectifications en cas d’erreur

L’exactitude des données consignées dans votre relevé de carrière est primordiale. Elles définissent en fait le calcul précis de votre pension de retraite. Ce document capital répertorie l’intégralité de vos revenus imposables, le total des trimestres cotisés, de même que les trimestres reconnus équivalents.

À voir Retraite : ce service gratuit que vous devez connaître pour votre pension Agirc-Arrco

Certes, votre caisse vous transmet automatiquement ce relevé tous les cinq ans dès l’âge de 35 ans. Mais il reste toujours judicieux de procéder à une vérification proactive.

Si possible, il faudra même procéder de manière plus fréquente, afin de vérifier des informations nouvellement intégrées pour prévenir toute erreur.

Une procédure plus sécurisante

La mise en place de la Déclaration sociale nominative (DSN) constitue une avancée majeure pour les futurs retraités. En effet, ce dispositif leur offre une plus grande tranquillité d’esprit.

Grâce à cette déclaration mensuelle effectuée par l’employeur, la célérité et la fiabilité des informations relayées aux organismes sociaux se sont nettement améliorées.

Julien Cérioli, expert en gestion de carrière à l’Agirc-Arrco, recommande néanmoins une vigilance constante sur le suivi de sa carrière. Il souligne particulièrement le cas des périodes antérieures.

Prenez aussi le temps de confirmer la bonne prise en compte de phases telles que les longues maladies ou les périodes de chômage. Ces vérifications s’avèrent cruciales lors des démarches de liquidation des pensions de retraite.

Vous aimez ? Partagez !