Vous êtes ici :   Accueil   >   Tendance   >   1 retraité sur 7 ne perçoit pas la totalité de sa pension à cause de ces erreurs, bannissez les

1 retraité sur 7 ne perçoit pas la totalité de sa pension à cause de ces erreurs, bannissez les

Pour obtenir une pension décente, un retraité doit faire une série de vérifications. Voici ce qu’il faut faire pour éviter toute erreur !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Chaque retraité en France envisage d’obtenir une pension au taux plein. Pourtant, un bon nombre de seniors n’ont pas droit à cette faveur, malgré tous leurs efforts. La cause principale se trouve dans le manque de trimestres. Mais il existe d’autres erreurs qu’il ne faut pas négliger.

De nombreuses erreurs dans la pension d’un retraité

La pension de chaque retraité français diffère selon la durée et la nature de sa carrière. Si certains bénéficient d’une belle somme par mois, d’autres n’ont pas cette chance. En cause, se trouve le manque de trimestres, un sérieux handicap pour leur rémunération future.

À cause d’un départ trop tôt, un retraité risque de dévaloriser sa pension. Mais ce n’est pas la seule raison qui explique cette dévaluation. Il existe des seniors qui ont travaillé durant toute leur vie, mais qui n’obtiennent qu’un montant assez faible. Alors, comment expliquer cette situation ?

En réalité, de nombreuses irrégularités peuvent survenir dans le dossier d’un senior. S’il ne fait pas attention, alors il va le payer cher ! D’après la Cour des Comptes : « (…) une prestation de retraite nouvellement attribuée sur sept a été affectée d’au moins une erreur de portée financière en 2022 comme en 2021 ».

À voir Retraite : cette technique pour obtenir 4 trimestres en travaillant seulement 2 mois

Ce rapport, même s’il date de 2023, reflète encore une grande partie de la réalité actuelle. D’autant plus que ces erreurs se répercutent sur les prestations des caisses complémentaires. En termes clairs, les retraités doivent désormais faire attention aux informations leur concernant.

Les périodes de la carrière à ne pas négliger

Les erreurs en question se trouvent souvent dans la déclaration d’un retraité auprès de sa caisse. Cela vaut surtout pour ceux qui viennent de se retirer du monde professionnel. Il existe des anomalies qui peuvent leur profiter. Mais bien souvent, le cas contraire se produit.

La situation est plus compliquée pour les nouveaux retraités à cause du manque d’informations que les autorités détiennent. En effet, durant leur carrière, tous les enregistrements se faisaient sur papier. Ce qui augmente les difficultés pour obtenir les données nécessaires dans le calcul de leur pension.

Par ailleurs, certaines personnes ont eu une carrière des plus complexes. Le retraité en question alterne entre le statut de salarié, d’indépendant et de fonctionnaire. Ainsi, de nombreuses erreurs peuvent se produire dans son profil. Il en va de même pour son service militaire, sa période d’apprentissage ou de chômage.

Outre ces situations complexes, les congés de maternité peuvent également compliquer le calcul de la pension. Dans tous les cas, le retraité ne doit surtout pas oublier de déclarer ces périodes spécifiques à la caisse. Ainsi, aucune anomalie ne pourra faire baisser sa rémunération mensuelle.

À voir Retraite : ce service gratuit que vous devez connaître pour votre pension Agirc-Arrco

Le réflexe que chaque retraité doit adopter !

Pour éviter toute anomalie dans le calcul de la pension, le retraité doit procéder à une vérification périodique. Selon les experts, il vaut mieux contrôler son profil tous les ans. Certes, cela s’avère assez compliqué, mais cela en vaut la peine.

En outre, même si un retraité vérifie constamment ses informations, des erreurs peuvent toujours se produire. D’autant plus que tout le monde ne peut pas forcément comprendre le mode de calcul. Dans ce cas, il vaut mieux faire appel à un professionnel en la matière.

Vous aimez ? Partagez !