Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraites : les changements majeurs pour les pensions de base, complémentaires et de réversion en 2024

Retraites : les changements majeurs pour les pensions de base, complémentaires et de réversion en 2024

Depuis le 1ᵉʳ janvier, on note plusieurs bouleversements concernant les retraites. On vous les présente tous pour que ce soit bien clair.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Chaque année, les retraites subissent une revalorisation pour permettre aux seniors de faire face à l’augmentation du coût de la vie. Quelle sera l’ampleur de cette augmentation en 2024 et quels régimes seront impactés ?

Cet article reprend point par point tous les changements qui concernent les seniors en France. Car, depuis le 1ᵉʳ janvier, on note quelques évolutions importantes à connaître.

Changements pour les pensions de retraite de base

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, les pensions de base connaissent une hausse de 5,3 %. Cette augmentation concerne les allocations versées par l’Assurance retraite Cnav et Carsat. Cela concerne ainsi près de 15 millions de seniors. Les bénéficiaires incluent les retraités de la fonction publique, les professionnels libéraux, les salariés du privé, les indépendants, et d’autres.

Parallèlement, la retraite minimum de l’ASPA profite, elle aussi, d’une réévaluation de 5,3 %. Ainsi, un allocataire seul voit sa pension passer de 961,08 à 1 012,02 euros, tandis qu’un bénéficiaire en couple perçoit désormais 1 571,20 euros. En 2023, il touchait 1 492,08 euros précédemment.

À voir Très bonne nouvelle pour les retraités : cette aide méconnue que vous oubliez de demander

Cependant, il est important de souligner que le versement de cette pension s’effectue à terme échu, c’est-à-dire à la fin de la période pour laquelle elle est due. Les bénéficiaires ne pourront donc profiter de cette hausse qu’au moment de percevoir leur retraite au mois de février. Pas de panique, donc, si vous ne voyez pas cette hausse sur la pension de retraite en janvier. 

Changements pour la retraite complémentaire

Certains régimes de retraite complémentaire ne sont pas concernés par cette hausse en raison de réglementations spécifiques. Cependant, des exceptions existent, notamment pour les retraites complémentaires des agents publics contractuels ou Ircantec. En effet, eux aussi bénéficient d’une revalorisation de 5,3 % depuis le 1ᵉʳ janvier. En effet, elles suivent les mêmes conditions que le régime général.

Pour les libéraux, tels que la Cipav regroupant des professionnels comme les moniteurs de ski ou les architectes, les pensions complémentaires seront également rehaussées de 4,3 %. Quant aux avocats, ils profiteront d’une augmentation plus timide de 1 %.

Changements pour la pension de réversion

Chaque année, les pensions de réversion profitent d’une revalorisation selon les mêmes règles que la retraite directe. Le but est le même, celui de compenser l’inflation pour maintenir le pouvoir d’achat des seniors.

Pour les régimes de base, l’augmentation, qui se faisait initialement le 1ᵉʳ octobre, se fait désormais le 1ᵉʳ janvier. Et ce, depuis 2018. En 2024, cette évolution est de 5,3 %, soit la même hausse que pour les retraites de base.

À voir Retraite : cette situation unique qui vous permet de partir avant l’âge légal

En ce qui concerne les régimes complémentaires, les pensions de réversion AGIRC-ARRCO augmentent au 1ᵉʳ novembre. Cependant, l’indexation des retraites des indépendants, telles que le RCI et l’Ircantec, se fait au 1ᵉʳ janvier.

De même, la hausse des autres pensions de cette catégorie entre également en vigueur à cette même date. En règle générale, c’est le conseil d’administration de la caisse de retraite qui fixe le taux d’indexation.

Pour toucher la pension de réversion, il est nécessaire de respecter un plafond annuel de ressources, lequel a évolué suite à l’augmentation du Smic. Au 1er janvier 2024, ce montant est de 24 232 euros pour un allocataire vivant seul, contre 38 771,20 euros pour un allocataire en couple.

Vous aimez ? Partagez !