Vous êtes ici :   Accueil   >   Tendance   >   Il se fait virer de chez Action avec perte et fracas pour une raison totalement improbable

Il se fait virer de chez Action avec perte et fracas pour une raison totalement improbable

Travailler dans une firme comme Action signifie la sécurité pour certains. Pourtant, cet homme se fait virer pour une raison totalement déraisonnable.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Dans l’esprit de nombreuses personnes, travailler pour une firme de renom comme Action constitue un gage de sécurité d’emploi. Pourtant, au grand désarroi de cet ancien employé de l’enseigne, si peu de chose peut entraîner un licenciement.

En cette période de crise, perdre son emploi revient à perdre énormément. L’homme de cette histoire n’avait rien vu venir et il se retrouve sans emploi, alors qu’il escomptait rester longtemps chez Action. Il pointe au chômage et se fait renvoyer pour une faute pas si grave que cela. Voyez par vous-même.

Se plaît-on à travailler pour Action ?

Action fait partie des firmes les plus connues en France. Son ascension fulgurante ne peut pas laisser indifférent. Alors, travailler pour cette enseigne attirerait beaucoup de monde ou pas ?

Selon les derniers avis recueillis sur Indeed, la note obtenue par l’entreprise correspond à 2,9/5. Le score récolté sur le site Glassdoor équivaut à 3,1/5. Si on effectue une moyenne de ces deux résultats, Action obtient 3/5.

À voir Ils trouvent un sac Action devant un refuge d’animaux, son contenu est scandaleux

Cette note dépasse la moyenne et en parcourant les avis, on découvre qu’ils se trouvent mitigés. Certaines personnes recommandent tandis que d’autres préconisent de fuir l’enseigne. L’histoire que nous allons vous relater corrobore plutôt le deuxième son de cloche.

Un employé de longue date chez Action

Ludovic travaille pour Action à Nogent-sur-Oise depuis 8 ans. À vrai dire, il ne pense pas un seul instant à quitter son emploi. Pourtant, en mars dernier, la sentence tombe et sans qu’il s’y attende, il perd son travail.

Quand il apprend la raison invoquée, il ne peut pas en croire ses yeux. Après tant d’années de bons et loyaux services, le voilà mis à la porte. Il aurait pu comprendre s’il avait commis une faute grave. Mais là…

Certes, il s’agit bien d’un acte qu’il a commis, toutefois la sentence le dépasse et le submerge même. Action lui signifie bien qu’il le congédie pour un dommage qui équivaut à 5,48 euros. Aberrant n’est-ce pas ?

Action sanctionne durement

Les infos recueillies auprès de BFM TV disent que Ludovic a reçu sa lettre de licenciement le 26 mars 2024. Action le congédie sans possibilité de retour en arrière. On penserait plutôt à une faute lourde pour mériter ce genre de sanction sans appel. Et pourtant…

À voir Ce produit vendu chez Action rappelé de toute urgence, il est dangereux pour votre santé

Ses yeux lisent et relisent le motif de licenciement et peinent à y croire. Il y voit « vos agissements ont causé au magasin Action de Nogent-sur-Oise un préjudice de 5,48 euros ». Il essaie d’avaler le fait qu’il vient de perdre son travail pour moins de 6 euros.

Ce montant correspond en fait à un paquet de mini-saucisses qu’il avait omis de payer à la caisse d’Action, son lieu de travail.

Retour sur les faits

Ludovic reconnaît les faits qu’Action lui reproche. Il avoue également ne pas avoir suivi la procédure qui demande à payer avant de consommer. Cependant, un renvoi lui semble abusé.

Le vendredi 9 février, il a ressenti un petit creux et s’est servi dans les rayons du magasin. Il a alors pris une canette, un paquet de gâteau et des mini-saucisses. Au moment de passer à la caisse, il voit une file trop longue à son goût et reporte son paiement.

Il s’acquittera des autres articles, mais omet de payer les mini-saucisses. Alors, véritable oubli ou mauvaise foi ? Joint par Le Parisien, le directeur régional d’Action affirme qu’il détient un dossier sur Ludovic. Il ne s’agirait pas du seul reproche que la firme lui fait.

Source : BFM TV

Vous aimez ? Partagez !