Vous êtes ici :   Accueil   >   Tendance   >   Automobilistes, attention à ces phrases des garagistes, la gendarmerie alerte sur ces arnaques virulentes

Automobilistes, attention à ces phrases des garagistes, la gendarmerie alerte sur ces arnaques virulentes

Automobilistes, restez sur vos gardes : des phrases apparemment banales de la part des garagistes peuvent dissimuler des arnaques.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Une arnaque ficelée a eu lieu dans un garage de Côte-d’Or. Un client a fini par mordre l’hameçon et a perdu une importante somme d’argent. Des journalistes de France Bleu Bourgogne ont révélé cette tromperie qui frappe surtout les automobilistes.

Il dupe d’abord le garagiste

Tout commence de manière assez innocente : un automobiliste laisse sa voiture pour réparation. Mais voilà que le scénario prend une tournure inattendue.

Un individu mal intentionné contacte le garagiste, se faisant passer pour un membre des forces de l’ordre. Avec une assurance déconcertante, il demande ainsi des informations personnelles sur le client. Le garagiste, dupé, ne se doute de rien.

L’escroc, maintenant armé du nom, du numéro de téléphone et de l’adresse de sa proie, passe à la phase suivante de son plan. Il persuade le garagiste de garder le véhicule un peu plus longtemps que ce qui était prévu. L’automobiliste, lui, ignore tout de la machination qui se trame derrière son dos.

À voir Automobilistes : ces voitures ne pourront plus rouler dès juillet, faites très attention

Il contacte ensuite l’automobiliste

Et l’intrigue continue dans cette arnaque digne d’un thriller moderne. Après avoir dupé le garagiste, l’escroc passe à la deuxième phase de son plan machiavélique. Il contacte l’automobiliste, grâce aux informations personnelles qu’il a eues. Se faisant passer pour le garagiste, il entre alors en scène avec une performance convaincante.

Avec une voix rassurante, l’escroc annonce à l’automobiliste que son « véhicule est prêt plus tôt que prévu ». « Mais avant de venir le récupérer, il faudra régler la facture. » France Bleu Bourgogne nous met en garde contre ce type de phrases qui devraient immédiatement éveiller les soupçons.

L’escroc ne s’arrête pas là. En effet, il guide le client vers un mode de paiement peu conventionnel : un ticket de paiement, comme un PCS ou Transcach, qu’on peut se procurer chez un buraliste. C’est en fait là que réside le piège, dissimulé derrière la façade d’une transaction apparemment anodine.

C’est trop tard pour l’automobiliste !

La scène finale de cette arnaque se déroule avec un dénouement aussi frustrant qu’instructif.

Le client, plein d’espoir, se présente au garage pour récupérer sa voiture, mais il découvre que les promesses de son interlocuteur n’étaient que mensonges. L’entretien n’est pas terminé, et pire encore, son argent a disparu. Un coup dur, une réalité qui sonnent l’alarme.

À voir Les automobilistes n’utilisent pas cette fonction pourtant elle fait économiser du carburant

La gendarmerie, via sa cellule de Prévention Technique de la Malveillance, lance un appel à la prudence. Les professionnels de l’industrie automobile et les clients doivent ainsi redoubler de vigilance.

Cette arnaque, bien que centrée sur les garages pour le moment, pourrait s’étendre à d’autres secteurs. Le message est clair : en cas de doute ou face à des demandes inhabituelles, il est crucial de prendre un moment pour réfléchir avant de passer à l’action. Ne laissez pas l’urgence feinte de votre interlocuteur vous précipiter dans une décision.

Que doivent faire les automobilistes ?

Les gendarmes montent sur scène avec des conseils clés pour protéger les automobilistes. Leur message : Ne jamais divulguer des informations personnelles à moins d’être absolument certain de l’identité de votre interlocuteur. C’est un principe de prudence qui s’applique dans toutes les sphères de notre vie quotidienne.

Pour l’instant, on n’a signalé qu’un seul fait de ce genre à la gendarmerie. Mais si jamais on vous demande de régler une facture ou de faire un paiement de manière « non-conventionnelle », c’est le moment de lever le drapeau rouge.

Vous aimez ? Partagez !