Vous êtes ici :   Accueil   >   Flash info   >   8 erreurs fatales que beaucoup font à bannir pour toucher votre retraite

8 erreurs fatales que beaucoup font à bannir pour toucher votre retraite

Toucher sa retraite pour la première fois est un peu délicat. Voici 8 erreurs communes à ne surtout pas commettre, car elles peuvent être fatales.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Partir à la retraite constitue une étape importante de la vie. Il convient de bien la préparer afin de ne pas se heurter à des imprévus. Il existe également 8 erreurs que les salariés et retraités commettent régulièrement et qui peuvent pourtant pénaliser. Les éviter vous permettrait de toucher votre pension sans encombre.

Ne pas bien intégrer la retraite progressive

La principale erreur d’après MoneyVox consiste à s’emmêler les pinceaux à propos de la retraite progressive. Dans la pratique, une personne peut préparer sa fin de vie active dès ses 60 ans sans pour autant concrétiser son départ. En agissant ainsi, elle touche déjà partiellement sa pension tout en poursuivant sa vie active.

En revanche, cela doit se faire en toute transparence et une déclaration s’y rapportant doit se faire. Cette démarche rejoint d’ailleurs la seconde erreur où le senior omet de déclarer la reprise d’une activité professionnelle.

En effet, il doit en informer la caisse régionale de retraite. Celle-ci se charge ainsi de calculer ce qu’il faut pour bien répartir ses droits.

À voir Retraite : cette situation qui permet de toucher une augmentation de l’Agirc-Arrco

Ne pas signaler des changements

Les personnes qui bénéficient d’une pension de réversion doivent informer la caisse régionale de tout changement matrimonial. En effet, la caisse régionale alloue les montants en fonction de la situation familiale.

Mariage, pacs, séparation ou décès constituent les principaux changements qui influent sur la pension. Ne pas les déclarer peut par conséquent défavoriser le senior ou le faire passer pour un fraudeur. Si justifié, un remboursement incombe à l’assuré.

La quatrième erreur possède des ressemblances avec la précédente. Plus précisément, elle concerne la déclaration des ressources des assurés bénéficiant de l’ASPA. Quand elles augmentent ou baissent, elles impactent sur la retraite de réversion.

Prendre sa retraite sans prévenir

Une personne à la retraite possède plus de liberté de mouvement. Comme elle ne travaille plus, elle peut vouloir voyager. Cependant, ne pas déclarer une absence du sol français de plus de 6 mois doit se déclarer.

Ne pas le faire constitue alors une erreur pour les bénéficiaires de l’ASPA. Elle entraîne même un remboursement d’une partie des allocations.

À voir Retraite : ces pensions qui seront concernées par la prochaine revalorisation

Approcher de l’âge de la retraite sans le dire à France Travail s’apparente aussi à une grave erreur. En tant que chercheur d’emploi, vous bénéficiez certes d’allocation particulière. Néanmoins, continuer à la percevoir en même temps qu’une pension vous forcera à un remboursement plus tard.

Ne pas s’habituer aux changements lors de la retraite

Tout change à la retraite, même la déclaration des montants nets des ressources. Il s’agit du montant déduit des prélèvements sociaux, cotisations sociales et impôts. Seulement, cela ne s’effectue plus sur un trimestre, mais mensuellement, souligne MoneyVox.

Beaucoup de seniors commettent cette septième erreur. Toutefois, le senior peut rattraper cette irrégularité en contactant la caisse régionale. Un conseiller pourra ainsi le guider pour rectifier l’erreur de déclaration.

La dernière erreur à connaître

La huitième et dernière erreur concerne ceux qui ont fait le choix d’une retraite progressive ou d’un cumul emploi-retraite. En optant pour cette alternative, ils doivent informer la CAF. La déclaration permettra en fait à cette entité de calculer le montant des aides.

La CAF se trouve donc en première position de ceux à informer et ne pas le faire revient cher. Si jamais elle constate des aides trop perçues, un remboursement attend l’assuré.

Source : MoneyVox

Vous aimez ? Partagez !