Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Leclerc annonce une très mauvaise nouvelle sur le carburant et dézingue la concurrence

Leclerc annonce une très mauvaise nouvelle sur le carburant et dézingue la concurrence

Leclerc, qui vend aussi du carburant, a fait une annonce qui va réjouir les consommateurs. Par la même occasion, il profite pour descendre la concurrence.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

On connaît Leclerc pour fournir des produits à moindre coût tout en préservant la qualité. L’inflation n’en finit pas de faire des siennes et impacte sur le prix du carburant qui ne cesse d’augmenter.

Puisque les activités de l’enseigne touchent aussi au carburant, les clients espèrent vivre la même expérience à son propos. Alors, Leclerc apportera satisfaction à la clientèle ou pas ? Et la concurrence dans cette affaire ?

Leclerc et le carburant

Leclerc a toujours bataillé pour pouvoir vendre du carburant à des prix abordables ou plus exactement, moins cher qu’ailleurs. Ce combat, l’enseigne la mène depuis 1970.

À l’époque, Leclerc a mis sur le marché du carburant à 5 centimes de moins que la limite autorisée. Il a ainsi donné l’exemple à d’autres enseignes qui ont suivi la vague.

À voir Leclerc, Auchan, Carrefour, Intermarché, Système U concernés par un rappel produit massif urgent en France, il s’agit de sardines

En octobre dernier, Leclerc a aussi promis de continuer à distribuer du carburant à prix coûtant pour 2024. Et ce, même pour les jours ouvrables, alors que la concurrence se limitait à le faire uniquement le week-end.

Malheureusement, le géant a dû rompre sa promesse contre son gré selon ses dires. En effet, il a dû faire sans le soutien de l’État. Parallèlement, les carburants les plus consommés ont récemment subi une hausse des prix.

Face à cette situation, Leclerc, dont les besoins de la clientèle priment sur tout, annonce alors une bonne nouvelle. Sur son passage, cette information dézingue ses concurrents.

La bonne nouvelle de Leclerc

Les prix du carburant flambent parce que le baril de Brent est parti en flèche. De 1,7 dollar, il a atteint les 86 dollars par baril.

Comme les Ukrainiens menaçaient d’attaquer les infrastructures russes, les prix en ont encore pris un coup supplémentaire. La conséquence, nous la subissons tous avec des prix à la pompe plus élevés que jamais. Les Français n’en peuvent plus et s’accrochent toutefois à l’espoir que Leclerc remette les prix coutants.

À voir Les supermarchés Leclerc, Auchan, Intermarché et Super U visés par un rappel massif urgent dans toute la France, des saucisses en cause

Michel Edouard Leclerc a tenu à apporter plus de clarifications sur le sujet sur FranceInfo. D’emblée, il n’a pas voulu donner de faux espoirs. Il a alors clairement énoncé l’impossibilité de Leclerc à accéder à cette demande.

En revanche, il travaille d’arrache-pied pour faire en sorte que les prix retrouvés sur ses stations s’avèrent les moins chers.

Leclerc surenchérit en affirmant que pour le moment déjà, personne ne fait mieux que l’enseigne en matière de prix. Ils se positionnent en effet avec 3 ou 4 centimes de marge. Ils font également tout leur possible pour conserver ces prix les plus abordables.

Cela constitue beaucoup de travail, puisque le contrôle doit se faire au niveau des 710 stations Leclerc.

Les concurrents pointés du doigt

Pour prouver combien Leclerc s’engage à déployer des efforts pour le prix des carburants, il procède avec un comparatif. Il annonce ainsi se situer à 1, 76 euros pour le gasoil et à 1,86 euro pour le 95E10. À côté pourtant, la concurrence affiche sans vergogne des prix allant au-delà des 2 euros.

Leclerc pointe alors du doigt tous ceux qui osent outrepasser la barre des 2 euros ou tout simplement ceux qui la frôlent. En l’occurrence, il vise Total Energies avec ses 1,99 euro le litre.

Bien que le prix des 2 euros reste respecté, Leclerc déplore les 12 euros de marge que la concurrence se fait.

Vous aimez ? Partagez !