Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Leclerc lance une énorme bombe sur le carburant à prix coûtant en France

Leclerc lance une énorme bombe sur le carburant à prix coûtant en France

L'enseigne Leclerc donne des explications concernant la fin de la vente de carburant à prix coûtant. Le gouvernement est-il coupable ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Quand les enseignes comme Casino ou Leclerc décident de vendre les carburants à prix coûtant, ce sont les consommateurs qui sont heureux. En effet, cela leur permet de faire des économies. À la fin de l’année 2023, on pouvait donc s’offrir le carburant moins cher, puisque les enseignes ne prenaient aucune marge sur le litre. 

Et puis, plus rien. Pourtant, le prix des carburants est toujours en hausse. En outre, la prime carburant, que les conducteurs attendaient, ne reviendra pas. En effet, le gouvernement veut faire des économies. Le prix coûtant va-t-il revenir ? Michel-Edouard Leclerc nous en dit plus. 

Leclerc proposait le carburant à prix coûtant

À la fin de l’année 2023, les stations-services françaises, en particulier celles de Leclerc, proposaient du carburant à prix coûtant. Elles offraient ainsi aux conducteurs un répit financier appréciable lors de leurs ravitaillements. En effet, en vendant à prix coûtant, les stations-services ne font aucun bénéfice. Elles achètent le carburant et le revendent au même prix. Alors, les consommateurs dépensent moins d’argent pour faire le plein.

Mais Leclerc ne va sans doute pas, à l’avenir, proposer une nouvelle fois le carburant moins cher. Contrairement à Casino, qui a récemment organisé plusieurs opérations de carburant à prix coûtant en France, les autres grands distributeurs comme Intermarché, Système U ou encore Leclerc n’ont pas suivi cette initiative.

À voir Leclerc, Lidl, Marie Blachère… les 3 meilleures baguettes en France selon 60 Millions de consommateurs

Jusqu’à récemment, aucune explication officielle n’avait été donnée pour justifier l’arrêt de cette offre à compter du 1ᵉʳ janvier 2024. Cependant, Michel-Edouard Leclerc, le dirigeant de l’enseigne éponyme, a accepté d’aborder le sujet à la télévision. De quoi nous permettre d’apprendre des choses. 

Les révélations de l’enseigne Leclerc

Pour commencer, Michel-Edouard Leclerc rappelle que toutes les stations-services du groupe vendaient le carburant à prix coûtant. L’enseigne pense aux consommateurs. Elle sait qu’en temps de crise, faire le plein est difficile, surtout avec les prix qui augmentent. Alors, pourquoi refuse-t-elle de remettre le carburant à prix courant ?

Pour mieux le comprendre, Jean-Michel Edouard Leclerc nous invite à faire un bond dans le passé. Il y a quelques mois, ce n’était pas Gabriel Attal le Premier ministre, mais Élisabeth Borne. 

Elle avait promis d’aider les distributeurs à obtenir des conditions d’approvisionnement plus avantageuses auprès des raffineurs. Mais Michel-Edouard Leclerc nous indique qu’elle n’a pas tenu sa promesse. En conséquence, ils ont décidé de mettre fin à leurs opérations de carburant à prix coûtant.

TotalEnergies : le grand coupable ?

Le responsable de cette décision, selon Leclerc, serait TotalEnergies, l’un de leurs fournisseurs de carburant, qui aurait réalisé des bénéfices exceptionnels. On parle d’un bénéfice annuel de 21,4 milliards. Pendant que les Français se serrent la ceinture, les gros groupes battent tous les records. 

À voir Cet aliment adoré par tous est rappelé d’urgence: Leclerc, Auchan, Casino concernés

Désormais, les stations-services Leclerc vendent du carburant avec des marges comprises entre trois et quatre centimes par litre, ce qui les place dans une position concurrentielle avantageuse en termes de tarifs.

Au 5 avril 2024, le prix moyen d’un litre de gazole en France est de 1,808 et celui de l’essence sans plomb 95 de 1,924€, selon les données actualisées du site spécialisé carburants.org. Des prix en légères baisses par rapport au mois de mars.

Vous aimez ? Partagez !