Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Taxe d’habitation : cette case à ne surtout pas oublier de remplir pour ne pas la payer

Taxe d’habitation : cette case à ne surtout pas oublier de remplir pour ne pas la payer

Savez-vous qu'il est possible de passer à côté de la taxe d'habitation ? Pour ce faire, il suffit de remplir cette case !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Ne laissez pas un oubli vous coûter cher ! Lors de votre déclaration de revenus, une case cruciale peut vous faire économiser une taxe d’habitation supplémentaire. On vous montre comment éviter ce piège fiscal et alléger votre facture d’impôts !

Comment éviter de payer la taxe d’habitation pour le logement étudiant ?

En tant que parents d’un enfant majeur et étudiant, il est important de bien remplir la partie B de votre déclaration de revenus. En effet, une erreur sur l’adresse de votre enfant peut vous amener à payer la taxe d’habitation pour son logement étudiant. Une charge de plus à laquelle vous ne vous attendiez pas !

Par défaut, l’administration fiscale considère que le logement familial est la résidence principale de votre enfant étudiant. Et cela, même s’il occupe un logement étudiant ! Il est alors indispensable de renseigner l’adresse exacte de son logement étudiant.

En précisant cette information, vous indiquez à l’administration fiscale que le logement familial n’est pas la résidence principale de votre enfant. Par conséquent, les autorités ne vont pas considérer le logement étudiant comme une résidence secondaire.

À voir Taxe d’habitation : cette astuce pour ne pas la payer, les Français concernés

Ainsi, vous ne serez pas redevable de la taxe d’habitation pour ce bien. À noter qu’un étudiant peut tout à fait avoir une résidence principale différente de celle de ses parents. Notamment, s’il occupe un logement étudiant ! Ainsi, il n’aura pas à régler un quelconque impôt relatif à sa demeure actuelle.

Un piège fiscal pour les parents d’étudiants ?

La taxe d’habitation a certes été supprimée pour les résidences principales des ménages les plus modestes en 2022. Mais elle reste bel et bien d’actualité pour les résidences secondaires et les logements vacants ! D’où l’importance de préciser l’adresse de vos enfants, surtout s’ils vivent dans un logement étudiant.

Or, cette situation peut entraîner un alourdissement important de votre facture de taxe d’habitation. Et cela, surtout si le logement étudiant se situe dans une zone où les valeurs locatives sont élevées. Alors, comment éviter ce piège fiscal ?

Pour ce faire, vous n’aurez qu’à remplir la partie « Etape 2, renseignements personnels » de votre déclaration de revenus en ligne. Cette information permettra à l’administration fiscale de savoir que le logement étudiant n’est pas une résidence secondaire.

Par ailleurs, ce point a déjà été discuté par le fisc dans la brochure pratique de la campagne 2024 des impôts. Un geste simple qui vous permettra d’éviter une facture de taxe d’habitation inattendue !

À voir Taxe d’habitation : cette nouveauté qui vous permet de ne pas la payer

Les dates limites à connaître si vous payez la taxe d’habitation !

Avis aux contribuables payant la taxe d’habitation ! La campagne de déclaration de revenus 2024 bat son plein. Il est alors essentiel de ne pas manquer la date limite pour soumettre votre déclaration. Cette année encore, les dates limites varient en fonction du département dans lequel vous résidiez au 1er janvier 2024.

Pour les départements n° 1 à 19, vous avez jusqu’au jeudi 23 mai 2024 à 23 h 59. Ceux du n° 20 à 54 ont par contre jusqu’au jeudi 30 mai 2024 à 23 h 59. Enfin, la date limite pour les départs n° 55 à 974/976 est le jeudi 6 juin 2024 à 23 h 59. Ne laissez donc pas filer le temps et complétez votre déclaration de revenus dès que possible !

Vous aimez ? Partagez !