Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Épargne : attention à ces changements majeurs sur le livret phare des Français

Épargne : attention à ces changements majeurs sur le livret phare des Français

Un livret apprécié des Français est sur le point de connaître de grands changements. Ceux-ci pourraient avoir un impact sur leur épargne.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Dans un contexte économique tendu, il est évident de rechercher des solutions efficaces pour mieux fructifier son épargne. Depuis toujours, ce livret a su séduire de nombreux ménages français grâce à son rendement attrayant. Cependant, cette année, il va connaître des changements importants, susceptibles d’influencer l’engouement des épargnants. Détails !

Mauvaise nouvelle pour ces épargnants

Pour rappel, en février, la hausse des prix a diminué à 3 % sur un an, contre 3,1 % en janvier. Selon l’INSEE, ce repli a continué au mois de mars. Le taux de l’inflation a en effet connu un recul, en chutant de 2,3 %.

L’institut affirme que la régression s’explique par le ralentissement sur un an des prix de l’alimentation et des services. À cela s’ajoutent les prix de l’énergie et des produits manufacturés. Cette baisse de l’inflation représente une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des Français. Pourtant, elle pourrait avoir des répercussions sur les détenteurs du Livret d’Épargne Populaire (LEP).

En effet, le LEP est directement lié à l’inflation, car son taux reste indexé sur celle-ci. Ainsi, ce recul de l’inflation pourrait avoir un impact négatif sur le taux de ce livret du mois d’août.

À voir Épargne : en cas de faillite, votre argent est-il vraiment garanti ?

Un changement sur le taux de l’épargne

Rappelons que le taux du LEP, fixé par l’État, passe de 6 % à 5 %, au mois de février. Cela signifie que l’intérêt généré par l’épargne sur ce compte ne demeure plus important qu’en 2023.

Malheureusement, cette baisse n’est qu’à son début. Une nouvelle réduction demeure toutefois probable pour le second réajustement du LEP pour cette année, en 1er août 2024.

Le recul de l’inflation du mois de mars sur un an devrait entraîner une réduction considérable du taux du LEP. Selon les estimations de l’INSEE, ce placement va chuter jusqu’à atteindre la moitié de son niveau actuel, soit 2,5 %. Cette perspective soulève alors des inquiétudes parmi les épargnants qui risquent de voir leur rendement diminuer.

De l’espoir pour le LEP

Ce qui suit va sûrement vous soulager. Le taux du LEP ne doit en aucun cas être en dessous à celui du livret A, car il se trouve majoré d’un demi-point. Sachez que le taux technique du livret A sert de référence pour le calcul du montant du LEP.

En règle générale, la Banque de France procèdera à ce calcul vers mi-juillet en appliquant la formule réglementaire. Cette initiative permettra ainsi de vérifier si le taux de ce livret d’épargne tant apprécié demeurera supérieur au livret A.

À voir Livret A : 56 millions d’épargnants vont enfin recevoir une bonne nouvelle

Même si l’inflation a connu un recul au cours du premier semestre, le taux du LEP devrait rester supérieur à 2,5 %. Rassurez-vous, le LEP continue de conserver son statut de livret offrant un rendement attractif aux épargnants.

Quel taux pour ce livret d’épargne ?

Le calcul du taux technique du LEP dépend grandement des prévisions d’inflation et de la stabilité des taux interbancaires. En tenant compte de ce détail, il devrait donc se trouver aux alentours des 3,80 %.

Toutefois, il reste à découvrir si la Banque de France appliquera ce taux ou optera pour une autre solution. En effet, si l’institution ne souhaite pas suivre ce taux, il pourrait demander au gouvernement une dérogation. Dans ce cas, le ministère de l’Économie va en fixer un autre.

Vous aimez ? Partagez !