Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   LEP : mauvaise nouvelle, ces changements auxquels bientôt vous attendre

LEP : mauvaise nouvelle, ces changements auxquels bientôt vous attendre

Le LEP va connaître des changements qui ne vont pas ravir les épargnants. Ils devront s’attendre à une mauvaise nouvelle.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le livret d’épargne populaire ou LEP compte actuellement plus de 10 millions de détendeurs. Ce fort engouement s’explique non seulement par la sécurité des épargnes, mais aussi par son rendement élevé. Pourtant, une mauvaise nouvelle vient de tomber pour les épargnants. Ils vont devoir faire face à des changements.

Le recul de l’inflation

Récemment, l’Insee a évoqué son estimation de l’inflation pour le mois de mars. Les données provisoires ont démontré que les prix à la consommation ont baissé. L’organisme a signalé une hausse des prix sur un an de 2,3 % en mars, contre plus de 3 % en février.

Qu’est-ce qui explique donc cette régression de l’inflation ? Selon l’Insee, cela se trouve en liaison avec la baisse des prix de l’alimentation. Il constate également un ralentissement dans les prix des services, de l’énergie, du tabac et des produits manufacturés.

Une nouvelle réjouissante ? Peut-être ! Mais les détendeurs du LEP doivent rester attentifs. En effet, cette diminution de l’inflation pourrait impacter la prochaine révision du taux de ce livret réglementé.

À voir LEP : la mauvaise nouvelle est tombée pour les 11 millions d’épargnants, le taux va dégringoler

Des conséquences sur le LEP ?

Comme vous avez pu le constater, ce repli de l’inflation aura des répercussions sur le taux à venir du LEP. Rappelons que la prochaine révision va avoir lieu le 1er août 2024.

Nos confrères de MoneyVox annoncent une nouvelle peu réjouissante à ce sujet. Le rendement de ce placement financier va en fait baisser, et cette diminution ne demeurera pas moindre.

MoneyVox admet que le rendement pourrait être deux fois moins du dernier taux, si l’on suit l’évolution de l’inflation. Sachez qu’en février 2024, ce compte d’épargne s’élevait à 5 %.

Pour rappel, l’évolution de ce produit d’épargne dépend de l’inflation moyenne annuelle observée sur les six derniers mois. Il reste ajusté périodiquement pour suivre le rythme des prix à la consommation. Or, si les estimations de l’Insee se vérifient, l’inflation moyenne semestrielle devrait avoisiner les 2,5 %.

Face à ce chiffre, beaucoup se demandent alors si le LEP conservera sa réputation de livret d’épargne le mieux rémunéré.

À voir Taux du LEP : la mauvaise nouvelle vient de tomber, cette forte baisse prévue le 1er août

LEP : toujours un rendement avantageux ?

L’un des grands atouts du LEP réside dans son rendement plus élevé. En effet, son taux ne se trouvera jamais en dessous de 1,5 point de celui du livret A augmenté. Ainsi, vous pouvez donc vous rassurer que les estimations de 2,5 % ne seront pas possibles. Pourquoi cela ?

L’explication est simple. La Banque de France procédera au calcul du taux technique du livret A par rapport à l’inflation. En raison de cette rambarde entre les deux placements, le LEP aura toujours un taux mieux élevé. En effet, le taux du Livret A sert de référence pour ajuster le rendement du LEP.

Tout pourrait encore changer

Pour information, la Banque de France va procéder à ce calcul vers mi-juillet. En tenant compte des formules de calculs, MoneyVox affirme dans ses colonnes que le taux du LEP s’élèverait à environ 3,80 %. Bien qu’il s’agisse d’une baisse par rapport au taux de février, cette estimation demeure alignée sur le rythme de l’inflation.

Ce qui suit pourrait vous rassurer davantage. La Banque de France conserve la possibilité de proposer au ministère de l’Économie une dérogation à la règle. Cela dans le but de fixer le taux actuel. De son côté, le gouvernement pourrait intervenir. Les données pourraient donc évoluer.

Source : MoneyVox

Vous aimez ? Partagez !