Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Impôts : 5 erreurs fatales qui peuvent vous coûter une véritable fortune, évitez les

Impôts : 5 erreurs fatales qui peuvent vous coûter une véritable fortune, évitez les

On vous présente les erreurs qui vous pénalisent au moment de faire votre déclaration de revenus pour les impôts.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La saison fiscale est en cours. Depuis le 11 avril dernier, les contribuables peuvent remplir leur déclaration de revenus de l’année 2023 pour le paiement des impôts. Une déclaration qui est plus rapide pour des millions de Français. En effet, on pense à ceux qui profitent de la déclaration automatique.

Mais eux, comme les autres, doivent faire attention à ne pas faire certaines erreurs. Chaque année, par manque de rigueur, plusieurs contribuables n’y échappent pas. Faisons donc le point ensemble pour que vous évitiez ces erreurs encore trop courantes.

Impôts : des erreurs à éviter

Pour commencer, parlons des onze millions de Français qui profitent de la déclaration automatique. C’est simple, quand ils se connectent sur le site, toutes les informations apparaissent à l’écran. En effet, grâce aux informations qu’il possède, le Fisc assure ce pré-remplissage.

L’erreur que vous pouvez faire est de considérer qu’il suffit de valider cette déclaration sans la vérifier. Ce n’est évidemment pas le cas. Pour payer le juste montant de vos impôts, prenez le temps de vérifier votre situation familiale et vos revenus pour éviter les erreurs. D’autant plus qu’en cas d’erreur, c’est le contribuable (et non le fisc) qui sera tenu pour responsable.

À voir Impôts : cette date limite pour corriger votre déclaration de revenus avant qu’il ne soit trop tard

Ensuite, n’oubliez pas de cocher certaines cases intéressantes pour votre situation. En effet, certaines cases permettent de faire de belles économies sur vos impôts. Mais encore faut-il ne pas passer à côté. Il faut parfois faire les calculs, mais ce travail peut aboutir à de belles économies. 

Par exemple, si vous avez célébré votre mariage ou votre Pacs en 2023, il peut être plus intéressant d’opter pour une imposition séparée. À vous de voir quelle imposition est la plus favorable. En fonction, cochez la case correspondante.

Impôts : l’importance de tout noter

Chaque année, les contribuables peuvent faire des économies sur les impôts via différents procédés. Par exemple, grâce à des dons à des associations, des frais de scolarité, des travaux dans le logement, etc. Il ne faut évidemment pas oublier de faire savoir l’existence de ces dépenses pour faire baisser ses impôts.

Mais ce n’est pas tout. Vous devez également prendre le temps de recenser vos justificatifs de charge. Certes, il n’est plus obligatoire de fournir un justificatif pour un don depuis 2013. Cependant, on vous conseille de garder précieusement, pendant trois ans, ces justificatifs. En effet, en cas de contrôle fiscal, les agents vous les demanderont pour attester de la justesse de votre déclaration. C’est déclaratif sur le moment, mais vous n’êtes pas à l’abri d’un contrôle aléatoire. 

En outre, il est impératif de penser à faire apparaître toutes les sources de revenus. Les impôts ne s’intéressent pas uniquement à vos revenus de salariés ou à vos ressources comme indépendant. Vous devez aussi noter vos revenus fonciers, les plus-values mobilières, les revenus de locations meublées, ou encore les comptes détenus à l’étranger.

À voir Impôts : 4,5 millions de Français peuvent réclamer 1200€, voici comment en profiter

L’importance d’une dernière vérification

Une fois que vous avez fait toutes ces vérifications, vous pouvez valider votre déclaration pour les impôts. Évidemment, pensez à respecter la date limite (selon votre département) pour ne pas subir des pénalités. 

Mais cela ne s’arrête pas là. En effet, n’oubliez pas de vérifier attentivement votre avis d’imposition à la fin de l’été. Si vous identifiez des erreurs, vous pourrez les corriger grâce au service de télécorrection disponible en ligne de mi-août à mi-décembre.

Ce service vous donne le droit à l’erreur. Si vous notez une anomalie et si vous la faites apparaître, vous n’aurez aucune pénalité financière.

Vous aimez ? Partagez !