Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Impôts : les astuces pour diminuer le montant à payer cette année et faire des économies

Impôts : les astuces pour diminuer le montant à payer cette année et faire des économies

On ne peut échapper aux impôts, mais il est possible de payer moins afin d’envisager de faire des économies. Retrouvez toutes les astuces pour cela.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Tous les contribuables redoutent cette période de déclaration d’impôts, car les surprises ne manquent pas. Personne ne peut échapper à cette obligation, mais il existe des moyens légaux de détourner le système. En connaissant et en appliquant ces astuces, vous payerez moins de votre poche et pourrez réinvestir ailleurs. Comment réussir de telles perspectives ? Suivez le guide.

La saison des impôts

Les temps hivernaux tirent peu à peu leur révérence pour laisser progressivement la place au soleil. Une saison plus clémente s’annonce, mais pour le moment, l’heure semble grave et les visages n’affichent pas d’airs joyeux.

Comment est-ce possible ? Tout simplement, la campagne des impôts vient de s’ouvrir. Les airs moroses s’expliquent mieux. Mais se mettre au courant de certaines pratiques pourrait peut-être leur rendre le sourire. En effet, il existe des moyens parfaitement conventionnels qui aident à les réduire de manière significative.

La déclaration d’impôt

Pour remplir sa fiche de déclaration d’impôts, il faut d’abord se baser sur les revenus de l’année précédente. L’augmentation de la somme à payer dépend entièrement des fluctuations des revenus dans un ménage.

À voir Impôts : cette date limite pour corriger votre déclaration de revenus avant qu’il ne soit trop tard

Sur les déclarations d’impôts à remplir en ligne, vous remarquerez que certaines réponses se trouvent déjà pré-cochées. Elles ne représentent pas forcément la réalité de votre vie et doivent ainsi retenir votre attention.

Pour pouvoir refléter les données exactes de votre foyer, le fisc a concédé certains espaces dans la feuille. Ils servent principalement de repères pour évaluer si la personne peut escompter un rabais fiscal dépendamment de la situation.

Qu’est-ce qui permet une réduction d’impôts ?

La première chose à vérifier au moment de la déclaration d’impôts se rapporte aux éléments déjà cochés par l’administration. Ne négligez surtout pas la phase de contrôle des cases cochées ou par le fisc. Pour ce faire, assurez-vous que toutes les informations vous concernant sont justes.

Ensuite, il faut passer à l’autre étape qui revient à voir si le fisc n’a pas omis de cocher sur certaines cases importantes. Il s’agit en l’occurrence de la case L qui se rapporte à la parentalité. Elle concerne l’éducation monoparentale, la perte de vie d’un enfant avant ses 16 ans ou son non-attachement au foyer fiscal.

Le fait de bien cocher cette case vous évitera de payer jusqu’à 1 050 euros d’impôts. Une sacrée économie à faire.
Votre rôle de parent lui-même peut en fait contribuer à faire baisser vos impôts. Pour cela, il suffit d’en informer le fisc par le simple fait de les relier au foyer fiscal. Ce geste simple contribue à faire baisser la note à payer. Celle-ci s’allègera d’autant plus lors de la déclaration de détachement.

À voir Impôts : 4,5 millions de Français peuvent réclamer 1200€, voici comment en profiter

Le parent qui s’acquitte de la pension alimentaire verra également ses impôts diminuer.

Les autres astuces

Pour se retrouver avec des impôts considérablement réduits, il suffit parfois d’un petit clic. Posséder des comptes PER multiples peut se révéler payant pour devoir moins au fisc. À bien regarder la fiche, on remarque qu’elle ne comporte qu’un seul cochage au sujet des PER. Or, en détenir plusieurs signifie une diminution des impôts à payer.

Une personne qui vend des actions acquises plus de 8 ans auparavant contribue également à obtenir un abattement de 65 %. Les parents d’enfants mineurs dont ils s’occupent seuls peuvent cocher la case G de la déclaration. De même pour les parents d’enfants en situation de handicap et les veuves de guerre. Cette option réduit en effet considérablement les impôts.

Les parents isolés, quant à eux, devront cocher la case T pour une déduction d’impôts. Le fisc accorde notamment un allègement fiscal allant jusqu’à 183 euros pour les parents d’enfants scolarisés. Pour en bénéficier, il leur faut alors cocher les cases 7EA et 7EG.

Vous aimez ? Partagez !