Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Impôts : ce mail à ne pas louper pour éviter de se faire piéger par la déclaration automatique

Impôts : ce mail à ne pas louper pour éviter de se faire piéger par la déclaration automatique

Les contribuables français doivent penser à vérifier un mail des impôts pour éviter les mauvaises surprises sur la déclaration.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Depuis le 11 avril dernier, les contribuables français peuvent faire leur déclaration des revenus de 2023 pour les impôts. Ils ont quelques semaines pour valider cette déclaration. Mais certains risquent d’être surpris en allant sur le site Internet du gouvernement. Pourtant, il leur suffisait de faire attention à leurs courriers électroniques pour échapper à la surprise.

Voyons ensemble qui sont les contribuables qui vont noter un changement de taille entre leur déclaration de cette année et celle de l’année dernière. Et surtout, pourquoi subissent-ils un tel changement ? Grâce à nos confrères de MoneyVox, nous avons la réponse.

Impôts : une déclaration pré remplie pour certains

Depuis quelques petites années, onze millions de contribuables profitent de la déclaration automatique, une avancée qui fait gagner du temps et simplifie les démarches. En quoi consiste-t-elle ? C’est simple. Au moment de se connecter, les contribuables réalisent que le Fisc a déjà rempli leur déclaration. 

Alors, ils n’ont plus qu’à valider les informations. On conseille évidemment, avant la validation, de vérifier si les informations sont toutes correctes. En cas d’erreur du Fisc, c’est le contribuable qui est considéré comme responsable. Alors, pour payer le juste montant des impôts, une relecture est indispensable. 

À voir Impôts : cette date limite pour corriger votre déclaration de revenus avant qu’il ne soit trop tard

Normalement, la grande majorité des personnes éligibles à la déclaration automatique en 2022 le sont également cette année. Mais si on ne parle pas de la totalité, mais bien d’une majorité, c’est parce que certains auront la surprise de découvrir qu’ils font devoir remplir eux-mêmes leur déclaration. Pourquoi donc ?

Impôts : certains contribuables font machine arrière

Dans certains cas, les bénéficiaires de la déclaration automatique en 2023 ne le sont plus pour l’année en cours. Alors, ils vont devoir faire comme avant. En d’autres termes, pour payer leurs impôts, ils vont d’abord devoir remplir eux-mêmes leur déclaration. 

Plusieurs profils doivent faire face à ce changement. On pense à ceux qui ont signalé des changements dans leur foyer fiscal en cours d’année. Mais aussi à ceux qui touchent d’autres revenus, ou qui sont désormais mariés, pacsés ou divorcés.

Ces changements, le Fisc ne les fait pas apparaître. Alors, le contribuable doit lui-même remplir sa déclaration en faisant attention aux cases qu’il coche. C’est une perte de temps, certes. Mais pour éviter les erreurs, elle est indispensable. 

Un e-mail qui explique tout

Mais le Fisc n’opère pas ce changement sans vous prévenir. Si vous faites partie de ceux qui ne profitent plus de la déclaration automatique, vérifiez vos e-mails. En effet, vous en avez reçu un à la mi-avril pour vous prévenir. C’est le cas pour les contribuables qui font leur déclaration pour les impôts en ligne. 

À voir Impôts : 4,5 millions de Français peuvent réclamer 1200€, voici comment en profiter

Pour ceux qui n’ont pas opté pour la déclaration en ligne, un message spécifique sera inclus dans leur déclaration papier, comme l’indique le dossier de presse du fisc sur la déclaration de revenus 2024.

Pour éviter toute surprise, pensez donc à regarder les e-mails que vous recevez de la part des impôts. On sait, ces e-mails peuvent faire peur. On craint toujours de devoir payer un nouvel impôt ou une somme plus importante. Mais, dans ce cas précis, l’administration vous tient juste au courant des évolutions de votre situation.

Vous aimez ? Partagez !