Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Crédit d’impôt : ces 1 046 euros à ne surtout pas oublier de demander lors de votre déclaration

Crédit d’impôt : ces 1 046 euros à ne surtout pas oublier de demander lors de votre déclaration

Certaines situations vous donnent droit à un crédit d’impôt. N’oubliez pas de les déclarer pour bénéficier d’un crédit de 1 046 euros en moyenne.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le crédit d’impôt émerge comme un pilier financier incontournable, au sein des complexités des politiques fiscales. Il offre aux contribuables la possibilité de diminuer leur impôt dû, voire d’obtenir un remboursement pour certaines dépenses spécifiques.

Un soutien financier de 1 046 euros en moyenne

Au cœur des méandres des politiques fiscales, le crédit d’impôt se révèle être un outil financier de premier plan. Cette disposition permet aux contribuables de recevoir un remboursement, soit partiel soit total, pour des dépenses spécifiques. De plus, elle ne dépend pas du montant de l’impôt dû ou de la situation fiscale.

Les chiffres publiés par la Direction générale des finances publiques (DGFiP) ce 16 avril 2024 nous éclairent sur cet avantage. Ils indiquent que, au cours de l’année dernière, plus de 12 millions de foyers fiscaux (29,5 % des ménages français) ont bénéficié d’une réduction ou d’un crédit d’impôt.

Les crédits d’impôt concernent tous les foyers sans distinction, qu’ils soient soumis à l’impôt ou non. Selon les informations du MoneyVox, 8,1 millions de foyers ont profité de cette mesure. Le montant moyen du crédit d’impôt s’élève à 1 046 euros par foyer.

À voir Impôt : des millions de Français devront payer une taxe en plus, les contribuables concernés

Le crédit d’impôt pour la garde d’enfants

Le crédit d’impôt pour la garde d’enfants à l’extérieur du domicile représente un soutien financier crucial pour les parents. Destiné aux enfants de moins de six ans, ce crédit concerne les services de garde tels que les crèches et les assistantes maternelles.

Avec un plafond de dépenses porté à 3 500 euros par an, ce crédit d’impôt peut atteindre jusqu’à 1 750 euros, bien qu’il soit moindre comparé à celui pour l’emploi à domicile.

Selon les chiffres de la DGFiP, rapportés par nos confrères du MoneyVox, près de 1,9 million de foyers ont profité de ce crédit d’impôt l’an dernier, bénéficiant en moyenne de 857 euros. Il est à noter que les dépenses de garde peuvent être partiellement pré-déclarées grâce à des systèmes comme Pajemploi.

Cependant, cette procédure n’est pas automatique. Il est donc important que les contribuables déclarent eux-mêmes les frais. Ces frais concernent notamment les activités extrascolaires ou les centres aérés, surtout pour les enfants en maternelle.

Le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile

Le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile est aussi l’une des mesures fiscales les plus bénéfiques pour les contribuables en France. Pour l’exercice fiscal de 2023, qui prend sur les dépenses de l’année antérieure, environ 4,6 millions de foyers ont reçu ce crédit, avec une moyenne de 1 204 euros par foyer.

À voir L’astuce infaillible pour bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 %, les contribuables concernés

Ce crédit concerne un éventail de services à domicile, incluant la garde d’enfants, le soutien aux personnes âgées, ainsi que le jardinage et le ménage.

Il est important de souligner que le plafond des dépenses éligibles pour ce crédit est de 12 000 euros par an. Ce qui permet ainsi un bénéfice fiscal allant jusqu’à 6 000 euros.

Le crédit d’impôt pour cotisations syndicales

Le crédit d’impôt pour cotisations syndicales représente le moins médiatisé que d’autres dispositifs fiscaux. Mais elle représente néanmoins une aide financière appréciable pour de nombreux contribuables.

En effet, ce crédit concerne environ 1,3 million de foyers en France, soulignent nos confrères du MoneyVox. Il leur permet de bénéficier d’un avantage fiscal moyen de 113 euros par an.

Cette mesure vise à encourager l’adhésion aux organisations syndicales, en offrant ainsi un allègement fiscal sur les cotisations versées.

Source : MoneyVox

Vous aimez ? Partagez !