Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Ce courrier auquel il faut à tout prix répondre pour garder votre pension de retraite

Ce courrier auquel il faut à tout prix répondre pour garder votre pension de retraite

Vous avez reçu un courrier de l'Agirc-Arrco ? Réagissez vite pour assurer le versement de votre retraite complémentaire !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

C’est le sujet qui fait l’actualité en ce moment ! Récemment, bien des seniors affiliés à l’Agirc-Arrco ont reçu un certain courrier livré par leur caisse de retraite complémentaire. Si c’est votre cas, vous devez absolument donner une réponse. Le cas échéant, les autorités ne vont pas actualiser votre pension de retraite.

Pourquoi l’avis d’impôt est-il nécessaire en matière de retraite ?

La perception de la pension de retraite est un moment que de nombreux anciens travailleurs attendent avec impatience. Cependant, certaines démarches doivent encore être faites par courrier postal. C’est notamment le cas des aînés qui ont reçu des documents papier venant de l’Agirc-Arrco.

Ce courrier s’adresse à plus de 13,3 millions d’anciens salariés. Et beaucoup d’entre eux ont mis la main dessus en mars dernier. Cette lettre a pour objet la demande d’avis d’impôt pour le calcul des cotisations sociales. Il s’agit d’une étape indispensable pour la détermination du montant de la pension complémentaire !

Si vous avez reçu ce précieux courrier, sachez que cette démarche obligatoire vous concerne également. Il est alors important de ne pas le négliger, car il permet à l’Agirc-Arrco de connaître vos revenus du travail.

À voir Retraite : cette technique pour obtenir 4 trimestres en travaillant seulement 2 mois

À l’aide de ce courrier, on peut déterminer le montant des cotisations versées tout au long de votre carrière professionnelle. Ces données seront ensuite prélevées pour calculer votre retraite complémentaire. Alors, ne l’égarez surtout pas, car vous pourriez le regretter.

Pourquoi faut-il répondre à cette lettre ?

Répondre à ce courrier garantit le versement de votre retraite complémentaire Agirc-Arrco. Sans réponse de votre part, vous risquez donc de ne pas recevoir votre pension ! Et cela a votre plus grand désavantage.

En transmettant votre avis d’impôt, vous permettez à l’Agirc-Arrco de recalculer vos cotisations sociales (CSG, CRDS, CASA). Et ce, de manière plus précise. Cela peut se traduire par une diminution de vos prélèvements sur votre pension.

S’il n’y a pas de réponse de votre part, l’Agirc-Arrco est en droit d’appliquer un taux de cotisation sociale maximal. Vous pourriez alors toucher moins d’argent à la retraite. Et ce, sans possibilité de remboursement ultérieur par le fisc !

Attention, la date limite pour répondre à ce courrier est fixée au vendredi 31 mai 2024. Cependant, n’attendez pas la dernière minute pour répondre à la lettre de l’Agirc-Arrco ! Prenez le temps de la traiter dès sa réception pour une perception sereine de votre retraite complémentaire.

À voir Retraite : ce service gratuit que vous devez connaître pour votre pension Agirc-Arrco

Une revalorisation annuelle de la retraite complémentaire

Le montant de la retraite complémentaire Agirc-Arrco dépend de deux éléments clés. Le premier est le nombre de points acquis tout au long de votre carrière professionnelle. Le cumul de ce nombre se fait en fonction de vos revenus et de la durée de vos cotisations. Ensuite, on a la valeur du point. La revalorisation de cette dernière se fait en fonction de plusieurs indicateurs économiques, dont l’inflation qui a récemment fait des ravages.

Pour l’instant, les autorités n’émettent aucune information officielle concernant une revalorisation de l’Agirc-Arrco en 2024. Mais quoi qu’il en soit, les retraités ont déjà connu une légère augmentation du montant de leur pension récemment. Ceci, grâce à la suppression du malus Agirc-Arrco le 1er avril dernier. Un véritable soulagement pour les portefeuilles !

Vous aimez ? Partagez !