Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Agirc-Arrco, fin du malus : ce tournant majeur qui attend les retraités

Agirc-Arrco, fin du malus : ce tournant majeur qui attend les retraités

La suppression du malus de l’Agirc-Arrco va certainement changer la situation financière de nombreux retraités. Voici tous les détails !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Durant de nombreuses années, les retraités devaient faire face à une baisse de leur pension. Il s’agit du malus de l’Agirc-Arrco, qui enlevait 10 % de leur rémunération. Mais désormais, cette mesure n’existe plus ! Un soulagement financier qui ne manque pas de faire réagir les concernés. Mais quel sera l’impact réel de cette décision du gouvernement ? Focus !

Les retraités gagnent cette bataille !

L’Agirc-Arrco se charge de la pension complémentaire de près de 700 000 retraités. Ces personnes s’attendent alors à recevoir une belle somme à chaque début du mois. Mais certains d’entre eux ne pouvaient pas bénéficier du taux plein à cause du malus !

Pour faire clair, le malus de l’Agirc-Arrco enlevait 10 % de la pension de certains retraités spécifiques. Cela concernait ceux qui partaient avant l’âge légal, mais qui remplissaient déjà les conditions nécessaires. Mise en place en 2019, cette mesure incitait les seniors à retarder leur départ !

Afin d’esquiver le malus de l’Agirc-Arrco, les retraités devaient continuer leur carrière durant un an ou deux. Sinon, ils devaient se conformer au coefficient minorant durant 3 années entières ! Heureusement que maintenant, ils n’auront plus à s’en soucier. Ils vont même obtenir un surplus de revenus.

À voir Très bonne nouvelle pour les retraités, ce changement pour leur épargne

Lors d’une investigation de nos confrères du Monde, certains retraités évoquent leur ressenti par rapport au malus. C’est le cas de Pascal Greget, un ancien automobiliste qui déclare : « Pendant 18 mois, j’ai perdu 100 euros. Ce qui, au bout du compte, me fait 1 800 euros. Ça fait plus d’un smic, c’est énorme ».

Le bonus reste valide

Aujourd’hui, la fin du malus Agirc-Arrco constitue un grand soulagement pour les seniors. D’après les responsables de la communication auprès du Premier ministre : « Le malus a pris fin à l’automne pour les nouveaux retraités (départ à la retraite à partir du 1er décembre 2023) ».

Ils ajoutent également : « La mesure s’applique depuis le 1er avril 2024 pour ceux dont le départ en retraite est antérieur à la date du 1er décembre 2023. Environ 700 000 retraités du secteur privé sont concernés ». Mais une autre bonne nouvelle attend nos chers seniors !

Ceux qui ont respecté les termes du bonus Agirc-Arrco continuent à bénéficier de la majoration ! Ainsi, les retraités ayant prolongé leur carrière de quatre ans obtiennent un joli pourboire de 10 % de leur pension. Néanmoins, cela concerne uniquement ceux qui n’ont rien à voir avec la dernière réforme.

Depuis plusieurs semaines, les retraités s’inquiétaient quant aux décisions du gouvernement. En effet, ce dernier voulait réduire le montant de ses dettes publiques en puisant dans les ressources des régimes. Mais visiblement, la tension entre les deux parties vient de descendre d’un cran !

À voir Bonne nouvelle pour les retraités Agirc-Arrco : ils vont toucher une grosse somme en plus en 2024 avec la fin du malus

Les retraités peuvent-ils aspirer à une meilleure stabilité ?

Contrairement aux apparences, la récente réforme est en réalité une opportunité pour les retraités de gagner plus. Bien sûr, le recul de l’âge de départ ne leur fait pas plaisir. Mais cela va les aider à obtenir une meilleure pension, surtout s’ils obtiennent une promotion avant la fin de leur carrière.

Concernant les rumeurs disant que la pension complémentaire pourrait disparaître, tout porte à croire que c’est faux. Un expert en la matière déclare que « cela constituerait une double peine pour les salariés du privé ». Alors, on doute fort que l’État veuille une nouvelle altercation avec ses retraités !

Vous aimez ? Partagez !