Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Automobilistes : ces nouvelles normes qui vont obliger à faire disparaître certaines voitures

Automobilistes : ces nouvelles normes qui vont obliger à faire disparaître certaines voitures

Les automobilistes doivent s’adapter aux normes en vigueur. Pourtant, les nouvelles règles vont éliminer certaines voitures du circuit.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les automobilistes ne peuvent que se soumettre aux différentes normes de sécurité. D’abord, tous ceux qui conduisent en France doivent respecter les règles qui tournent autour du monde automobile.

Cependant, comme l’Hexagone fait partie de la zone Européenne, les conducteurs doivent aussi s’informer de ce qui y est valable. Dernièrement, des réglementations assez strictes ont vu le jour et celles-ci excluent l’utilisation de certains modèles de voiture.

Mises à jour pour les automobilistes

Les automobilistes doivent savoir que la commission européenne possède de grandes ambitions en ce qui concerne le monde automobile.

Tout d’abord, elle ambitionne de réduire à néant le nombre d’accidents sur les routes européennes. Pour y parvenir, elle a ainsi imposé des mesures à tous les automobilistes qui conduisent en Europe. Les moins expérimentés doivent s’appliquer en conduisant.

À voir Les beaux jours arrivent, grosse amende pour les automobilistes qui conduisent avec ceci

La tolérance à leur égard sera proche du seuil zéro, s’ils commettent des écarts liés à la vitesse par exemple. En plus, ils se soumettront à des sessions de formations sur les dangers de la route. À part cela, d’autres normes ont également fait leur entrée.

L’implication du GSR2 pour les automobilistes

Le « Global Safety Régulation 2 » ou GSR2 constitue la nouvelle bible de la route pour les automobilistes. En effet, ils doivent prendre connaissance des nouvelles normes de la sécurité routière et s’y conformer dès l’été 2024.

Plus précisément, ces normes s’adressent plus aux concepteurs automobiles qu’aux automobilistes eux-mêmes. Cependant, les mesures entreprises à leur niveau feront un ricochet sur les conducteurs.

Ces normes inscrites dans le GSR2 exigent beaucoup des constructeurs automobiles. De nombreuses fonctionnalités devront notamment se greffer sur celles qui existent déjà.

À partir du 7 juillet 2024 par exemple, les voitures qui sortiront de l’usine devront comporter la mini-caméra embarquée. Celle-ci aura pour rôle de déterminer l’état de somnolence de l’automobiliste et de sa concentration sur la route.

À voir Automobilistes : ces objets obligatoires à avoir dans votre voiture d’après la loi

Quand les fonctionnalités se trouvent trop sophistiquées, certains modèles de voitures n’arrivent pas à les intégrer. Cela entraîne donc la suppression de production dudit modèle. Par conséquent, si un automobiliste possédait une voiture de ce modèle obsolète, il faudrait qu’il s’en sépare dans pas longtemps.

Automobilistes, voici les nouveautés

Les automobilistes devront bientôt conduire des véhicules qui comportent un système de freinage d’urgence automatique obligatoire.

D’autre part, il mettra le conducteur au courant des angles morts à travers une alerte quand ils mettront la marche arrière.

La voiture incorporera également une sorte de boîte noire comme celle des avions. Elle sert à enregistrer des données statistiques pour connaître les origines d’un accident. Cependant, elle fait l’objet d’une polémique sur le non-respect de la liberté et de la vie privée des automobilistes.

On peut aussi parler des normes de crash test sur lesquelles la commission européenne n’a pas fait de cadeau.

Les voitures éliminées

Il va falloir déterminer quelle voiture un automobiliste peut continuer à conduire dans les années à venir. Pour cela, on se sert d’une plateforme informatique et technique capable à intégrer dans les modèles existants. Leur capacité à les recevoir scellera leur destin.

Face à de telles exigences, les automobilistes devront se passer de certaines voitures qui ne peuvent pas honorer ces normes.

La Porsche Macan thermique tire sa révérence et laisse la place à un nouveau modèle électrique. Les voitures comme Suzuki Ignis, Renault Twingo et Zoe, Toyota GR86 disparaitront également du paysage européen pour s’implanter ailleurs.

La norme GSR2 s’adresse aux modèles de voiture qui dépassent le nombre de 1500 productions par an. De ce fait, l’Alpine A11 échappe à la suppression du marché.

Vous aimez ? Partagez !