Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Livret A : avec un taux gelé à 3%, devez-vous basculer votre argent sur un autre placement ?

Livret A : avec un taux gelé à 3%, devez-vous basculer votre argent sur un autre placement ?

Après le gel de son taux d'intérêt, le Livret A est-il toujours un placement intéressant pour les Français ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

C’est officiel, alors que les Français attendaient une hausse du taux d’intérêt du Livret A, ce dernier restera à 3% tout au long de l’année 2024. Au moment, les taux d’intérêt de l’assurance-vie profitent d’une augmentation. 

Dans ce contexte, les épargnants se demandent s’il est opportun de transférer leurs fonds du Livret A vers l’assurance-vie pour bénéficier de cette hausse des taux. Les experts de Moneyvox nous apportent des éléments de réponse.

Livret A : faut-il changer de placement ?

En 2023, le taux du Livret A passe de 2% à 3%. C’est une bonne nouvelle alors pour les Français. Et ces derniers placent plus d’argent sur ce livret d’épargne. Ce taux d’intérêt ne changera pas jusqu’à l’année 2025. Mais les Français n’oublient pas pour autant les autres placements. Comme le Livret d’Épargne Populaire (LEP).

Ce dernier profite d’une hausse de son plafond. Il est désormais de 10 000 euros. C’est moins que Livret A, certes. Mais le LEP propose un taux d’intérêt plus intéressant. Ce dernier est de 6%. Alors, les ménages qui pouvaient ouvrir un LEP, ont privilégié cette option du fait de ce taux très attractif.

À voir Livret A : l’erreur que tous les retraités font avec ce livret star, bannissez la

Pour ceux qui ont atteint le plafond du LEP ou qui n’y sont pas éligibles, le Livret A demeure une option de choix pour l’épargne de précaution. En effet, avec une inflation prévue à 2,5% au second semestre de 2024, le rendement réel du Livret A devrait redevenir positif.

Livret A : une option de choix pour le court terme

Pour les placements à court terme, le Livret A reste une solution idéale. En effet, il offre une épargne sans risque, totalement exonérée d’impôts, et avec un plafond de versement attractif.

En revanche, pour des objectifs à long terme comme la préparation de la retraite ou la transmission de patrimoine, l’assurance-vie demeure le meilleur choix. 

Avec une fiscalité avantageuse sur la transmission du patrimoine, elle permet de bénéficier d’une exonération des droits de succession pour les versements réalisés avant 70 ans.

De plus, les contrats d’assurance-vie peuvent offrir des rendements intéressants, comme ceux proposés par certains nouveaux contrats lancés en 2023, bien que ces performances ne puissent pas être directement comparées à celles des autres contrats établis sur une période plus longue. 

À voir Livret A et LEP : 2 très mauvaises nouvelles pour tous les épargnants français

Le choix entre le Livret A et l’assurance-vie dépend alors des objectifs d’épargne, de la liquidité souhaitée, de l’âge et de la situation patrimoniale de chaque épargnant.

Une épargne très populaire en France

Pour comprendre à quel point le Livret A est populaire en France, parlons chiffres. En 2021, l’encours du Livret A était de 324 milliards d’euros. C’est plus que LEP, avec ses 291 milliards. Plus de 56 millions de citoyens possèdent un Livret A.

On rappelle que chaque Français ne peut en ouvrir qu’un seul. Des sanctions s’appliquent à ceux qui transgressent cette règle. 

Cependant, il est quasiment impossible, aujourd’hui, de contourner le règlement. Lors d’une demande d’ouverture d’un Livret A, la banque vérifie immédiatement si le demandeur n’en possède pas déjà un. Si tel est le cas, alors elle refuse la demande d’ouverture. 

Le règne du Livret A ne devrait donc pas prendre fin malgré le gel de son taux d’intérêt. Il reste, aujourd’hui encore, un placement à la fois accessible et pratique.

Vous aimez ? Partagez !