Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraite : ce cas donne droit à une hausse de votre pension de 5 à 10 %, les concernés

Retraite : ce cas donne droit à une hausse de votre pension de 5 à 10 %, les concernés

La période de retraite ne correspond pas toujours à une vie en or. Une majoration de 5 à 10 % existe pour adoucir un peu la vie de certains.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’âge de la retraite ne constitue pas nécessairement un âge tendre. Au contraire, on ressent la dureté de la vie. Alors, quand on entend parler d’une hausse de 5 à 10 %, on tend bien l’ouïe pour en savoir plus. Pour le cas présent, le mieux consiste à bien aiguiser la vue pour décortiquer cet article et se retrouver peut-être concerné.

Les retraités concernés par l’augmentation

Cette augmentation de 5 à 10 % du taux de la pension concerne la retraite complémentaire. Elle s’adresse à une catégorie de retraités en particulier.

On parle tout d’abord des seniors qui ont travaillé dans le secteur privé. Ensuite, cette complémentarité concerne les personnes avec des particularités précises. En effet, il faut répondre à des critères spécifiques pour y avoir droit.

Le premier paramètre à considérer se rapporte au fait d’avoir enfanté ou élevé des enfants. Les pensionnés Agirc-Arrco qui ont embrassé le rôle de parents peuvent ainsi se retrouver récompensés aujourd’hui.

À voir L’astuce à absolument connaître pour augmenter le montant de votre pension de retraite

En effet, la majoration de 5 ou 10 % se trouve en lien direct avec la situation familiale du sénior. Une aubaine pour les seniors en mal face à l’inflation.

Différencier les 5 et 10 % de majoration

Le taux de majoration de la pension de retraite dépend principalement de la catégorie à laquelle elle appartient. En effet, on répertorie deux sortes de majorations familiales. On retrouve d’abord la majoration pour enfants à charge et ensuite la majoration pour enfants nés ou élevés. Pour distinguer et aussi comprendre ces deux catégories, des explications plus poussées s’imposent.

La majoration pour enfants à charge concerne les retraités qui, au moment de leur retraite, abritent toujours un enfant. Cela signifie que ces enfants mineurs ou pas habitent encore chez leurs parents et dépendent d’eux financièrement. Le gouvernement a donc décidé de soutenir ces parents d’une manière temporaire. Ils bénéficient de l’augmentation de 5 %, pour un temps limité.

L’autre type de majoration se nomme majoration pour enfants nés ou élevés. Comme son nom l’indique, elle se rapporte au fait de s’être occupé d’enfants. Cependant, il ne s’agit pas tout bonnement d’élever un enfant. Il faut prouver que cela a pris au moins 8 ans et que ce laps de temps se répartit avant les 16 ans de l’enfant.

Ces majorations de retraite sont-elles cumulables ?

Si les parents à la retraite ont tous les deux travaillé, ils bénéficient chacun de leur côté de cette majoration. En revanche, si les parents élèvent toujours des enfants, un processus plus avantageux s’applique. Ils ne peuvent pas à la fois bénéficier de la majoration pour enfant à charge et celle pour enfants élevés. On retient la plus favorable.

À voir Retraite Agirc-Arrco : les astuces pour éviter les erreurs de calcul de votre pension

Quid des enfants à charge ?

Les retraités dont dépendent encore des enfants obtiennent une majoration de pension. Les enfants dont on parle ici ne travaillent pas encore et ont moins de 25 ans. L’État donne donc cette limite aux parents pour encourager leurs enfants à voler de leurs propres ailes. Passé ce délai, ils suspendent la majoration.

Les parents à la retraite qui élèvent un enfant en situation de handicap bénéficient, eux aussi, de la pension majorée. Cependant, pour eux, on applique des mesures différentes. En effet, le caractère temporaire de la majoration ne tient pas. Seulement, ils doivent apporter un document attestant de cette incapacité avant les 21 ans de l’enfant.

Vous aimez ? Partagez !