Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   RSA conditionné à 15h d’activité : 47 départements visés fin février

RSA conditionné à 15h d’activité : 47 départements visés fin février

Le RSA conditionné passe à 15h d’activité. 47 départements seront concernés d’ici là fin du mois de février.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

D’ici la fin du mois de février, le RSA va connaître quelques changements, notamment dans 47 départements. Des explications venant de la ministre du Travail Catherine Vautrin. Découvrez ci-après les modifications s’y afférant.

RSA : Les heures d’activité vont changer pour quelques départements

Mercredi dernier, la ministre du Travail Catherine Vautrin donne quelques explications sur le Revenu de solidarité active (RSA). Selon elle, la nouvelle condition passera de 15 heures d’activité à 18 dans 47 départements. Ce changement conditionné prendra forme vers la fin du mois de février.

La ministre ajoute que cette modification du RSA s’appliquera partout en France, elle deviendra une obligation d’ici l’année 2025. « Aujourd’hui, il y avait 18 expérimentations, nous allons passer à 47 d’ici la fin du mois », souligne Mme Vautrin à la chaîne Public Sénat.

Puis, elle ajoute : « Il y a dans notre pays des postes qui ne sont pas pourvus aujourd’hui », insiste la ministre du Travail. Cela va aider les chômeurs à mettre fin à leurs droits (RSA) vers un emploi. Aux yeux du gouvernement, cette étape est cruciale.

À voir CAF : hausse du montant des aides en avril, la date à laquelle vous toucherez l’augmentation

Mme la ministre du Travail souligne que les chômeurs ne désirent que de trouver un travail pour mettre fin à leur statut de demandeur d’emploi. « Un demandeur d’emploi, ce qu’il cherche, c’est à retourner dans l’emploi ». Et l’État n’a qu’un objectif, c’est de les accompagner vers l’emploi.

Allocation Spécifique de Solidarité (ASS), du changement en vue

Lors de son discours sur la politique générale, le Premier ministre Gabriel Attal annonce aussi un petit changement. Cela concerne surtout la situation générale des chômeurs. Ces derniers verront disparaître leur allocation spécifique de solidarité (ASS). Cette aide financière bascule vers le RSA.

Ainsi, les chômeurs ayant ce titre ne pourront plus valider de trimestres pour la retraite. Il est à rappeler que le RSA permet à des milliers de personnes de maintenir leur pouvoir d’achat en dépit de leur manque de ressources.

Pour information, le montant du RSA atteint les 607,75 euros pour une personne seule. Cette aide financière octroyée par la CAF s’adresse notamment aux familles modestes et aux demandeurs d’emploi. Cette allocation est disponible dans le compte bancaire des concernés tous les mois.

Le montant du RSA évolue en fonction de la composition de la famille. Un couple sans enfants perçoit alors la somme de 911,63 euros par mois en provenance de la CAF. Et comme pour toute aide financière de l’État, l’éligibilité au RSA requiert quelques conditions.

À voir AAH, RSA, Prime d’activité… : bonne nouvelle, une forte hausse des montants attendue en 2024

RSA : Les conditions nécessaires pour percevoir le RSA

Comme pour toutes les allocations financières de l’État, il existe un certain nombre de conditions à respecter afin d’obtenir le RSA. Le demandeur doit alors être âgé d’au moins 25 ans. Il doit également vivre en France de manière stable et effective. Il doit aussi remplir les conditions de séjour, c’est-a-dire dans une situation régulière.

Ainsi, à partir de la fin du mois de février, le RSA se fixe à 15 heures d’activité dans 47 départements de l’hexagone. Une expérimentation qui sera effective pour l’ensemble du pays d’ici 2025. La ministre du Travail Catherine Vautrin et le Premier ministre Gabriel Attal viennent de faire part de ces changements.

Vous aimez ? Partagez !