Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Tout savoir sur cette aide de 1 571,16 € que la moitié des retraités oublient de réclamer, les conditions

Tout savoir sur cette aide de 1 571,16 € que la moitié des retraités oublient de réclamer, les conditions

Les retraités se passent étrangement d'une aide qui est, pourtant, très intéressante, surtout en temps de crise.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, la CAF vient en aide aux citoyens via le versement d’allocations mensuelles. Ces dernières concernent les familles et les Français les plus démunis. Elles visent à atténuer les effets de l’inflation en gonflant le pouvoir d’achat de ceux qui en ont besoin. Certains l’ignorent, mais les retraités, aussi, peuvent prétendre à percevoir des aides.

Toutefois, la CAF est confrontée à une problématique singulière. En effet, de nombreux retraités négligent une aide avantageuse, à savoir l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA). Le taux élevé de non-recours à l’ASPA soulève des interrogations légitimes quant aux raisons sous-jacentes de cette réticence des Français à en faire la demande.

Une aide intéressante pour les retaités

Il convient de souligner que la CAF ne limite pas ses prestations aux seuls actifs ou demandeurs d’emploi. En effet, elle s’engage à soutenir financièrement les individus tout au long de leur vie. S’ils ont besoin d’une aide, ils doivent en faire la demande. Par la suite, la CAF se charge de vérifier s’ils remplissent les conditions. 

Malgré son importance évidente, l’ASPA enregistre un taux de non-recours dépassant les 60%. En d’autres termes, plus de 320 000 retraités éligibles à l’ASPA ne prennent pas l’initiative de la solliciter. Ainsi, ils renoncent à un soutien financier mensuel moyen de 205 euros.

À voir Bonne nouvelle pour les retraités : cette aide de 300 € que vous pouvez toucher de l’Agirc-Arrco

L’ASPA, qu’on connaît aussi sous le nom de Minimum Vieillesse, a été réévaluée de 5,3% au 1ᵉʳ janvier 2024, en harmonie avec l’augmentation des pensions de retraite. Par conséquent, le montant mensuel peut s’élever jusqu’à 1 012,02 euros pour un retraité vivant seul et 1 571,20 euros pour un couple en 2024. Des sommes non négligeables qui contribuent à améliorer la vie de 300 000 retraités éligibles chaque mois.

L’importance de faire une demande

Pour bénéficier de l’ASPA, les retraités doivent remplir des conditions. Il faut avoir au moins 65 ans, résider en France et avoir des revenus qui ne dépassent pas un plafond fixé par la CAF.

Il est essentiel de soumettre une demande en remplissant les formulaires Cerfa accessibles en ligne, en agissant promptement pour éviter tout retard dans le traitement. La CAF n’accorde pas d’aides sans dossier complet. Par conséquent, il est impératif de soumettre une demande en ligne, faute de quoi, même si les critères sont remplis, aucune allocation ne sera versée.

Pourquoi les retraités ne demandent pas l’ASPA ?

Le taux élevé de non-recours à l’ASPA peut en partie s’expliquer par le manque de connaissance de cette allocation. De plus, les retraités ignorent souvent tout de la manière pour faire une demande. Il semble impératif de les accompagner.

Cependant, un autre facteur peut expliquer en grande partie ce taux élevé de non-recours à l’ASPA. En effet, cette allocation est récupérable sur la succession. Autrement dit, l’État récupère le montant alloué au décès du retraité. Ce dernier, souvent ne veut pas léser ses héritiers. Il considère alors préférable de ne pas faire la demande.

À voir Un virement important bientôt versé à plus d’1 million de retraités : les concernés et le montant

Cependant, une communication plus efficace sur les aides de la CAF s’avère indispensable pour remédier à ce taux de non-recours élevé. Beaucoup de citoyens ont tendance à penser à tort qu’il suffit de remplir les critères pour bénéficier des aides, mais cela est une méprise. La CAF ne traite que les dossiers complets qu’elle reçoit, et une demande explicite est nécessaire.

Vous aimez ? Partagez !