Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Hausse de l’AAH : voici le montant que vous toucherez grâce à l’augmentation de l’aide

Hausse de l’AAH : voici le montant que vous toucherez grâce à l’augmentation de l’aide

En 2024, le montant de l’AAH a connu une hausse de 4,6 %. Lors du premier versement revalorisé, combien les bénéficiaires vont-ils toucher ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les personnes en situation de handicap font partie des plus vulnérables de notre société. Elles font souvent face à des difficultés d’insertion sociale et professionnelle. Pour leur garantir un minimum de ressources, l’État leur verse une Allocation aux Adultes handicapés (AAH).

La prestation sociale va connaître une augmentation significative en 2024. Quelle sera son évolution en 2024 ?

Qu’est-ce que l’AAH ?

L’AAH est une aide financière versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA). Elle s’adresse aux personnes en situation de handicap qui ne disposent pas de revenus suffisants. Elle leur permet ainsi de faire face aux dépenses liées à leur handicap et de bénéficier d’un minimum de ressources.

L’AAH est un dispositif social essentiel pour réduire les inégalités et favoriser l’inclusion des personnes handicapées dans la société et le monde du travail.

À voir AAH : ces vérités qui se cachent derrière l’aide accessible aux personnes handicapées

Quelles sont les conditions ?

Pour bénéficier de l’AAH, il faut remplir certaines conditions de handicap, d’âge, de résidence et de ressources. Quant au taux d’incapacité, c’est la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui le confirme.

Il existe deux catégories de bénéficiaires : ceux qui ont un taux d’incapacité d’au moins 80 % et ceux qui ont un taux compris entre 50 % et 79 %. La durée d’attribution de l’AAH varie selon le taux d’incapacité. Elle est de 1 à 20 ans pour les premiers, de 1 à 5 ans pour les seconds.

Cette aide ne se renouvelle pas de manière automatique. Il faut donc faire une demande de renouvellement auprès de la Caf ou de la MSA avant la fin de la période d’attribution. Les personnes ayant un taux d’incapacité d’au moins 80 % depuis le 1er janvier 2020 font toutefois exception à la règle.

Les revenus pris en compte pour l’AAH

La Caf calcule le montant de l’AAH en fonction des ressources du bénéficiaire et de son foyer. Toutefois, il existe des situations particulières où la Caf ne prend pas en compte certains revenus professionnels. C’est le cas, par exemple, des personnes qui :

arrêtent de travailler pour s’occuper d’un enfant de moins de 3 ans ou de plusieurs enfants ;
sont au chômage et ne perçoivent pas d’indemnisation ;
se trouvent privées d’emploi et reçoivent l’AAAH (Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi des Handicapés) ;
touchent le RSA (Revenu de Solidarité Active).

À voir AAH : l’astuce pour cumuler cette aide avec un salaire

Dans ces cas, la Caf ne tient pas compte des revenus professionnels de la personne pour le calcul de l’AAH. Elle peut également effectuer une évaluation forfaitaire des ressources annuelles à partir du salaire mensuel actuel. Pour cela, il faut que ce dernier soit inférieur au montant de l’AAH.

Par ailleurs, en cas de séparation, divorce ou veuvage, la Caf ne considère pas les revenus de l’ancien conjoint ou concubin du bénéficiaire à partir du mois suivant l’événement.

Quelle sera l’augmentation de l’AAH en 2024 ?

En 2024, l’AAH connaît une augmentation de 4,6 %, comme l’a annoncé le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Cette revalorisation, qui concerne tous les minimas sociaux, entrera en vigueur le 1er avril 2024.

La hausse portera le montant de l’AAH à 1 016 euros par mois pour une personne seule et sans ressources. Pour le moment, il faudra d’abord se contenter de 971,37 euros.

Vous aimez ? Partagez !