Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Surcote de la retraite : un dispositif qui vous permet d’augmenter votre pension sans limite

Surcote de la retraite : un dispositif qui vous permet d’augmenter votre pension sans limite

Les retraités qui le souhaitent peuvent travailler encore plus longtemps pour profiter d'une surcote intéressante.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

À l’approche de la retraite, les travailleurs peuvent ressentir un mélange d’émotions. L’excitation rencontre la peur. Cette transition implique non seulement l’adaptation à un nouveau rythme de vie et à de nouvelles habitudes, mais également la préoccupation croissante liée à la diminution du pouvoir d’achat. C’est encore plus le cas aujourd’hui avec l’inflation. En moyenne, il existe un écart financier de 25% entre son salaire et sa pension.

Pour profiter d’une pension plus importante, les retraités peuvent profiter de la surcote. Ce dispositif, en théorie sans limites strictes, constitue un avantage considérable pour ceux qui sont encore en activité professionnelle.

Retraite : comment profiter de la surcote ?

Les critères pour bénéficier de la surcote sont relativement simples. En effet, il suffit de continuer à travailler au-delà de l’âge légal de départ à la retraite, tout en ayant accumulé tous les trimestres nécessaires pour bénéficier du taux plein.

Chaque trimestre supplémentaire travaillé donne droit à une majoration de 1,25%, dans la limite de quatre par an. Cela offre ainsi un bonus maximum de 5% pour chaque année supplémentaire travaillée.

À voir Retraite : 8 solutions pour obtenir facilement des trimestres sans travailler plus, les concernés

Notretemps.com nous donne un exemple concret. Si, par exemple, vous êtes né en 1962 et que l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans et six mois suite à la réforme, alors vous devez cumuler 169 trimestres. Dès lors, vous pouvez envisager de prendre votre retraite au taux plein au cours du deuxième semestre de 2024. Cependant, si vous choisissez de poursuivre votre activité tout au long de l’année, chaque trimestre supplémentaire vous octroiera une surcote proportionnelle.

Un calcul simple pour les retraités

Le calcul de la surcote est relativement simple. Chaque trimestre civil cotisé au-delà du nombre requis pour le taux plein et après avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite donne droit à une majoration de 1,25%.

Ce bonus est permanent et s’accumule au fil du temps. Ainsi, travailler un trimestre supplémentaire vous accorde une majoration de 1,25%, deux trimestres 2,50%, et ainsi de suite.

Cette majoration s’applique sur la pension de retraite de base, avant l’ajout éventuel de majorations pour les parents ayant élevé au moins trois enfants, et ce, même si l’individu relève de plusieurs régimes de retraite.

Il convient de noter que tous les trimestres cotisés en plus donnent droit à la surcote, sans limitation de durée. Dans un contexte où le montant de la retraite de base atteint son plafond maximal, la surcote reste applicable. 

À voir Retraite : une bonne nouvelle attend enfin les pères de familles ?

Un dispositif intéressant

Alors que les retraités expriment à quel point leur pension est trop faible par rapport à l’inflation, ce dispositif est très intéressant. Cependant, il pousse les Français à travailler encore plus longtemps pour en bénéficier. 

Or, on le sait, ce n’est pas forcément la volonté des Français. Ces derniers ont d’ailleurs exprimé leur colère suite à la réforme des retraites. Pour rappel, cette dernière impose de travailler deux ans de plus.

Mais, et ce n’est pas un secret, le gouvernement veut absolument valoriser le travail. Ainsi, c’est une manière d’inciter les citoyens à aller bien au-delà des trimestres requis pour le taux plein.

Vous aimez ? Partagez !