Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Chèque alimentaire : les retraités vont toucher cette nouvelle aide ?

Chèque alimentaire : les retraités vont toucher cette nouvelle aide ?

Le chèque alimentaire verra-t-il bientôt enfin le jour ? Les retraités vont-ils pouvoir le toucher ? Quelles sont les conditions ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’annonce du chèque alimentaire remonte à l’année 2020. Quatre ans plus tard, cette nouvelle aide est actuellement en cours d’expérimentation. Il faut dire que le gouvernement a du mal à établir les conditions, non pas d’éligibilité, mais d’utilisation. Il souhaite que les Français consomment mieux grâce aux chèques. Mais les Français, eux, veulent surtout voir leur pouvoir d’achat augmenter. À commencer par les retraités.

Quand le chèque alimentaire verra, enfin, le jour, qui pourra en bénéficier ? Les retraités peuvent-ils y prétendre ou le chèque concerne-t-il uniquement les Français actifs ? Voyons ensemble toutes les informations que nous connaissons.

Chèque alimentaire : le gouvernement veut agir

Le gouvernement aime l’idée du chèque comme aide sociale. Pour tout le monde, des étudiants aux retraités. On connaît déjà le chèque énergie. Ce dernier permet, entre autres, de payer sa facture d’énergie. Il existe depuis 2018. Deux ans plus tard, l’État annonce l’instauration prochaine du chèque alimentaire. 

Ce dernier permet aux Français de faire des courses, mais en achetant uniquement des produits locaux. Du moins, telle était la volonté du gouvernement. Mais face aux difficultés concernant la mise en application, le chèque alimentaire sort peu à peu des promesses gouvernementales

À voir Très bonne nouvelle pour les retraités : cette aide méconnue que vous oubliez de demander

Cependant, en 2023, il revient sur le devant de la scène via une phase d’expérimentation. Cette dernière doit permettre au gouvernement de mieux gérer son futur déploiement, partout en France. Actifs, étudiants, retraités, tous attendent ce chèque avec impatience. Mais peuvent-ils y prétendre ?

Les retraités vont-ils toucher ce chèque ?

Le chèque alimentaire à venir vise à permettre aux ménages de régler leurs factures alimentaires lors de leurs achats en supermarché. Les bénéficiaires de cette aide seront soumis à des restrictions quant aux produits éligibles, en fonction de leur mode de production ou de leur origine. Pourquoi ? Pour favoriser les denrées d’origine française ou naturelle.

Certaines catégories socio-professionnelles seront éligibles au chèque alimentaire, notamment les retraités bénéficiant d’une ASPA, les allocataires du RSA, les bénéficiaires de l’APL, et les personnes percevant une allocation aux adultes handicapés. Les conditions d’attribution seront définies par le Conseil départemental, et l’aide sera distribuée sous forme de tickets de restaurant utilisables dans divers établissements.

Ce ne sont donc pas tous les retraités qui peuvent toucher ce chèque. En effet, seuls les retraités dans le besoin peuvent le demander. On rappelle que l’ASPA est une aide qui vise à soutenir les retraités qui touchent de faibles pensions.

Combien peuvent toucher les retraités modestes ?

Le montant initial du chèque alimentaire sera de 20 € par personne et par mois, avec la possibilité d’atteindre 50 € en fonction du nombre de personnes dans un foyer et des revenus mensuels. L’objectif de cette mesure est double : préserver le pouvoir d’achat des ménages modestes et soutenir certaines industries agricoles.

À voir Retraite : cette situation unique qui vous permet de partir avant l’âge légal

Cependant, on ignore encore certains aspects pratiques comme la fréquence de versement et les montants spécifiques en fonction des cas. Il faudra évidemment les définir avant le lancement officiel. Le coût de cette mesure, estimé entre 1,5 et 4 milliards d’euros par an par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, suscite des critiques.

Les modalités de distribution du chèque alimentaire ne sont pas encore déterminées, et il n’est pas clair si la CAF ou les centres communaux d’action sociale (CCAS) seront chargés de cette mission. 

Tous les futurs bénéficiaires, des retraités en passant allocataires du RSA, n’ont plus qu’à attendre que ce projet devienne enfin réalité.

Vous aimez ? Partagez !