Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   13 millions de retraités concernés par cette bonne nouvelle et mauvaise surprise les mois prochains

13 millions de retraités concernés par cette bonne nouvelle et mauvaise surprise les mois prochains

Des changements sont en chemin pour les retraités qui touchent ces deux pensions. Voici à quoi ils doivent s’attendre !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

2024 s’annonce riche en nouveautés pour les retraités bénéficiant à la fois d’une pension de base et d’une pension Agirc-Arrco. Des ajustements importants sont à prévoir. Et cela promet un impact typique sur leurs finances et leurs attentes pour la nouvelle année !

Retraités : Une revalorisation notable

Chaque mois, pas moins de 13 millions de retraités bénéficient d’une retraite de base et d’une pension complémentaire du régime Agirc-Arrco. Et cela, d’une manière simultanée ! On rappelle d’ailleurs qu’une nette augmentation des montants de ces deux prestations a marqué l’année 2023.

Cette hausse a touché tant les retraites du régime général que les pensions complémentaires des salariés du secteur privé. Et en novembre dernier, on a pu enregistrer une dernière revalorisation significative de 4,9 %. L’interrogation légitime pour l’année à venir porte sur la possibilité de maintenir de tels taux d’augmentation.

Les perspectives s’annoncent prometteuses pour le portefeuille des aînés en cette nouvelle année. En effet, les retraites du régime de base ont subi une hausse annuelle le 1er janvier dernier. Il convient de noter que l’inflation prend un rôle majeur dans la méthode de calcul.

À voir Versement inattendu sur votre compte ce 1er mars : des millions de retraités concernés

Concernant cette augmentation qui a eu lieu récemment, le taux affichait une montée des pensions de 5,3 %. En tout cas, cette initiative devait ainsi contribuer à renforcer la situation financière des retraités dès le début de l’année.

Ce qui attend les pensionnés en 2024

Pour les retraités du régime général de la Cnav, l’attente est de mise jusqu’au 9 février. En effet, il s’agit actuellement de la date fixée pour le virement émis par leur caisse. Ce paiement de février correspond au versement de la pension de janvier. Cependant, notez que le niveau élevé de revalorisation atteint pour le début d’année ne sera pas maintenu lors des prochaines hausses.

Cela s’explique d’abord par la perspective d’un ralentissement de l’inflation. Selon le rapport économique, social et financier du projet de loi de finances pour 2024, l’inflation devrait s’établir à 2,6 %. Ce qui marque ainsi une brève décélération après les taux de 5,2 % en 2022 et 4,9 % en 2023 !

Cette faible évolution des prix s’accompagne également d’une décision des partenaires sociaux gestionnaires du régime Agirc-Arrco. Et par rapport au rythme de l’inflation, il y aura une sous-indexation des pensions de 0,4 point.

La barème de revalorisation devient donc inférieur à la hausse des prix. Ainsi, une certaine limite s’impose en 2024 quant aux montants des retraites Agirc-Arrco perçues par 13 millions d’assurés. Et apparemment, cette tendance devrait persister jusqu’en 2026 !

À voir Retraite : augmentation de 115 euros pour les pensions, les retraités concernés

Une mauvaise nouvelle pour les retraités

En février, il est temps de dire au revoir aux hausses de retraite spectaculaires observées ces dix-huit derniers mois. Les seniors se préparent à retrouver des taux de revalorisation bien plus modestes, rappelant ceux appliqués avant 2022.

En particulier, pour les pensionnés du régime Agirc-Arrco, la perspective est de voir des hausses qui ne suivent pas le rythme de l’inflation. Cela marque ainsi une évolution plus mesurée des montants des pensions. Malgré cela, il existe de nombreuses manières d’augmenter leurs revenus. La plus évidente consiste à réclamer les aides venant de l’exécutif. Aussi, cela permet de réduire les cas de non-recours qui valent des millions à l’État.

Vous aimez ? Partagez !