Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   La pension de retraite que vous toucherez si vous n’avez pas cotisé tous vos trimestres

La pension de retraite que vous toucherez si vous n’avez pas cotisé tous vos trimestres

Il est tout à fait possible de toucher une retraite même si vous n’avez pas cotisé tous vos trimestres. Voici les options possibles.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Vous n’avez pas ou peu travaillé de votre vie et vous craignez de ne pas avoir droit à une retraite ? Pas de panique, il existe des solutions pour vous garantir un revenu minimal à l’âge de la cessation d’activité.

Vous pouvez également profiter de certains dispositifs pour augmenter votre pension, même si vous n’avez pas cotisé. Nous vous présentons les différentes options qui sont à votre portée.

L’ASPA, un minimum de retraite pour tous

Même si vous n’avez jamais exercé d’activité professionnelle, vous pouvez prétendre à une allocation nommée ASPA ou Allocation de solidarité aux personnes âgées. C’est ce qu’on appelle communément le minimum vieillesse. Pour y avoir droit, il faut avoir au moins 65 ans et résider en France au moins 183 jours par an.

Le montant de l’ASPA dépend de vos ressources. Les conditions d’octroi exigent ainsi à ce que vos revenus ne dépassent pas 916,78 euros par mois si vous vivez seul. Ce plafond est de 1 423,31 euros si vous vivez en couple. Depuis le 1er janvier 2024, l’ASPA s’élève à 1 012,02 euros par mois pour une personne seule et à 1 571,20 euros pour un couple.

À voir Retraite : ces nouveaux services en 2024 vont vous faciliter la vie et vos démarches

3 astuces pour cotiser sans avoir travaillé

Il existe aussi des astuces pour cotiser à la retraite autrement. En effet, même si vous n’avez jamais travaillé, ou très peu, « vous pouvez quand même valider des trimestres pour la retraite. Vous pouvez également “profiter de certaines aides », selon le site retraite.com. Voici 3 façons de cotiser différemment :

1 – Vous inscrire au chômage

En vous inscrivant au chômage, vous pouvez valider jusqu’à 6 trimestres retraite, « même si vous n’avez jamais travaillé ». Pas besoin de toucher des allocations chômage, le montant n’entre pas en compte ! En effet, vous pouvez bénéficier de trimestres assimilés, attribués aux personnes qui ont subi des périodes de chômage involontaire.

Ces trimestres comptent pour votre durée d’assurance. En revanche, ils ne sont pas pris en compte dans le calcul de votre salaire annuel moyen, qui sert à fixer le montant de votre retraite de base.

2 – Vous affilier à l’AVPF

Si vous êtes femme ou homme au foyer, par exemple, vous pouvez demander à être affilié à l’AVPF ou assurance vieillesse des parents au foyer. Cette assurance vous permet de valider des trimestres, sans avoir à travailler. Si vous remplissez les conditions, « c’est la Caf qui cotise pour vous » !

L’AVPF est une aide qui permet aux parents qui élèvent ou ont élevé au moins un enfant de moins de 20 ans. Elle permet aussi à ceux qui prennent en charge un adulte handicapé de cotiser gratuitement à l’assurance vieillesse.

À voir Retraite : la bonne nouvelle est enfin tombée pour ces 4 millions de Français, les concernés sont les fonctionnaires

Pour en bénéficier, il faut percevoir certaines prestations familiales. Par exemple, le complément familial, l’allocation de soutien familial ou l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé. Il faut aussi respecter un plafond de ressources, qui varie selon le nombre d’enfants à charge.

3 – Cotiser volontairement à l’assurance retraite

Enfin, pour toucher une retraite sans jamais avoir travaillé, vous pouvez aussi cotiser volontairement à l’assurance vieillesse.

Là encore, il y a des conditions à respecter et le montant de la pension dépend de chaque situation. Pour en savoir plus, le site retraite.com vous conseille de contacter votre CPAM.

Vous aimez ? Partagez !