Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraite : la pension minimale garantie par le gouvernement même sans tous vos trimestres

Retraite : la pension minimale garantie par le gouvernement même sans tous vos trimestres

Les séniors avec des revenus modestes, n’ayant pas validé tous les trimestres, peuvent bénéficier d’une retraite minimum. Voici les possibilités.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

De nombreux Français s’interrogent sur les moyens de garantir une retraite décente, même s’ils n’ont pas cotisé suffisamment de trimestres. En effet, le niveau de vie des séniors dépend largement du montant de leur pension. Certains peuvent profiter de leur temps libre pour voyager ou se divertir. Mais, d’autres doivent compter chaque euro pour finir le mois.

Si vous êtes dans la deuxième situation, vous devez savoir que le gouvernement a instauré un dispositif de minimum retraite. Il vise à vous assurer un revenu minimal en fonction de votre statut professionnel. Voici les différentes formes de minimum retraite dont vous pourriez bénéficier, même sans tous les trimestres.

Qu’est-ce que le minimum retraite ?

Le minimum retraite est un dispositif qui assure aux personnes qui ont pris leur retraite sans avoir validé tous leurs trimestres. Plus précisément, ces séniors n’ont pas assez cotisé pour obtenir une pension complète. Ils pourront ainsi percevoir un revenu minimal qui leur permette de vivre dignement.

Selon le statut professionnel des anciens travailleurs, il existe trois sortes de minimum retraite. Le minimum contributif, le minimum garanti et l’allocation de solidarité des personnes âgées.

À voir Retraite : cette situation unique qui vous permet de partir avant l’âge légal

Pour les retraités du secteur privé

Le minimum contributif, ou MiCo, est un dispositif qui concerne les anciens salariés du secteur privé. Plus particulièrement, ceux qui ont une pension de base faible. Il consiste à majorer leur pension de base jusqu’à un montant minimal fixé par la loi.

Pour prétendre au minimum contributif, vous devez avoir atteint l’âge légal de la retraite. Il vous faut aussi avoir validé le nombre de trimestres requis pour obtenir une pension complète, selon votre année de naissance.

Le montant du minimum contributif de base est de 733,03 euros par mois en 2024. Une majoration peut avoir lieu si vous remplissez certaines conditions. Pour cette bonification, vous devez avoir cotisé sur la base du salaire minimum pendant au moins 120 trimestres. Dans ce cas, le montant du minimum contributif majoré atteint les 876,14 euros par mois.

Pour les séniors aux revenus précaires

L’allocation de solidarité des personnes âgées, ou Aspa, est une prestation sociale qui s’adresse aux personnes âgées qui disposent de faibles ressources. Qu’elles aient exercé une activité professionnelle ou non.

L’Aspa ne fait pas partie des pensions de retraite, mais elle vient compléter les revenus existants. Elle s’adresse notamment aux personnes âgées de plus de 65 ans qui résident en France.

À voir Retraite : cette situation qui permet de toucher une augmentation de l’Agirc-Arrco

Le montant de l’Aspa a augmenté de 5,3 % en 2024. Une réforme qui l’élève aujourd’hui à 1 012,02 euros par mois pour une personne seule. Un couple voit aussi leur allocation augmenter à 1 571,16 euros par mois.

Et pour les retraités du secteur public ?

Le minimum garanti, quant à lui, est un dispositif qui s’applique aux anciens fonctionnaires. Il concerne aussi les anciens salariés de la fonction publique. Tous doivent avoir des ressources faibles. Ainsi, l’aide leur assure un revenu minimal. Mais ce dernier dépend de leur situation personnelle et professionnelle.

Pour avoir droit au minimum garanti, vous devez avoir cotisé assez de trimestres. Avoir une pension d’invalidité pour conjoint invalide, enfant handicapé, fonctionnaire handicapé entre aussi dans les conditions. Vous devez pour cela être en retraite anticipée comme fonctionnaire handicapé à 50 % ou plus. Le taux doit aussi être respecté dans le cas d’une invalidité chez le conjoint ou l’enfant.

En janvier 2024, le minimum garanti a fait l’objet d’une revalorisation qui l’élève à 1 325,01 euros par mois. Mais d’ici le mois d’avril, il faudra encore se contenter d’un montant de 1 248,33 euros.

Vous aimez ? Partagez !