Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Automobilistes, cet objet dans votre voiture peut vous coûter très cher, l’amende encourue

Automobilistes, cet objet dans votre voiture peut vous coûter très cher, l’amende encourue

Les automobilistes qui veulent vendre leur voiture d'occasion doivent aller à la mairie pour demander une autorisation.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, le secteur de la vente de voitures d’occasion reste dynamique, malgré une légère baisse l’année dernière. On peut aisément expliquer cette baisse par la hausse des prix des voitures d’occasion. Avec l’inflation, les automobilistes ne peuvent pas toujours se permettre de changer leur véhicule, même pour de l’occasion.

Mais si vous souhaitez vendre votre voiture dans les jours ou semaines à venir, il est impératif de respecter les règles. On ne les connaît pas toujours. Et il y en a surtout une qui peut surprendre les automobilistes, mais qui est pourtant bien réelle.

Automobilistes : une règle à respecter pour la vente de son véhicule

Les automobilistes ne peuvent pas arborer un panneau « voiture à vendre«  sur leur véhicule, car une règle précise régit cette pratique.

Quand ils veulent vendre leur véhicule, afin d’optimiser leurs chances de trouver un acquéreur, de nombreux automobilistes publient des annonces sur des sites spécialisés. C’est tout à fait légal, évidemment. 

À voir Automobilistes : l’astuce qui permettrait de garder vos points en cas d’excès de vitesse

Cependant, certains vont jusqu’à apposer une affiche « à vendre » sur leur véhicule pour toucher un public plus large. Cependant, cette démarche peut entraîner des conséquences financières graves, sous la forme d’une amende.

Les étapes à suivre pour la vente de votre voiture nécessitent une autorisation préalable, conformément à l’article R 644-3 du Code pénal, traitant de la vente et de l’activité commerciale sur le domaine public. Sans cette autorisation, même si la voiture est immobilisée, la proposer à la vente expose le vendeur à une amende de 750 à 3750 euros, voire à la confiscation du véhicule par les autorités.

L’obtention de cette autorisation est relativement simple. Les automobilistes doivent se rendre à la mairie et de demander une autorisation de stationner le véhicule à vendre sur la voie publique. Cette démarche peut prendre jusqu’à quinze jours avant d’être approuvée.

Comment contourner cette règle ?

Pour les automobilistes qui souhaitent éviter ces formalités, mais désirent quand même afficher une pancarte « à vendre » sur leur véhicule, une option consiste à le garer dans leur propriété.

Si la voiture à vendre se trouve chez vous, alors il est inutile de demander une autorisation. Vous pouvez faire apparaître les mots « à vendre ». 

À voir Automobilistes : zoom sur ce que vous pouvez faire ou non en voiture pour éviter les amendes

Cependant, cette solution est efficace uniquement si la voiture est visible depuis la rue. Sinon, les automobilistes devront aller à la mairie.

Méfiez-vous des arnaques

Il est crucial de rester vigilant face aux nombreuses escroqueries dans ce type de transactions. Les automobilistes peuvent tomber sur des chèques en blanc ou des virements frauduleux. Il est donc impératif de faire preuve d’une certaine méfiance.

Assurez-vous toujours de vérifier l’identité de l’acheteur et l’authenticité du moyen de paiement choisi. Sinon, les automobilistes qui ne veulent pas perdre de temps peuvent se diriger vers un garage. Nombreux sont les garages à racheter des voitures d’occasion. Au moins, vous pouvez la vendre les yeux fermés, sans risquer de tomber sur une arnaque. 

En ce qui concerne les voitures les plus populaires sur le marché des véhicules d’occasion cette année, on retrouve notamment la Renault Clio (169 597 exemplaires), la Citroën C3 (83 466 exemplaires), et la Peugeot 208 (74 421 exemplaires). 

Vous aimez ? Partagez !