Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraite : l’erreur que l’on fait tous dans la demande à bannir, comment l’éviter

Retraite : l’erreur que l’on fait tous dans la demande à bannir, comment l’éviter

Cette erreur dans le dossier de retraite pourrait coûter cher aux assurés. Pourtant, la plupart des gens n’en ont pas conscience !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La constitution du dossier de retraite requiert beaucoup de précision et de concentration. Mais visiblement, un bon nombre d’entre nous faisons encore une erreur ! Bien sûr, on doit s’attendre aux conséquences, mais on peut aussi réparer notre faute. En effet, il existe des méthodes qui peuvent combler ce manque de rigueur de notre part.

Erreur sur le dossier de retraite : Une responsabilité partagée

Le dossier de retraite contient un certain nombre de documents que l’assuré doit fournir. Chaque pièce renferme une information précise sur la carrière du senior. Les bulletins de paie figurent parmi une de ces pièces essentielles, mais où les gens font le plus d’erreurs.

Le constat venant de la Cour des comptes vient de dévoiler un rapport concernant le bulletin de paie. D’après cette institution, une seule erreur revient dans un dossier sur six. Pourtant, cette erreur ne figure pas en tête de liste des plus récurrentes !

Une étude venant du cabinet Océa Concept dévoile un résultat encore plus étonnant. D’après cette plateforme, 9 retraités sur 10 font des erreurs dans leurs revenus et dans le calcul de leurs trimestres. Plus précisément, il existe 5 erreurs récurrentes dans les dossiers de ces gens.

À voir Retraite : ce gros changement à prévoir pour le versement de votre retraite suite à une proposition de loi

Par ailleurs, la réforme de l’année dernière change presque tout concernant l’organisation au sein des caisses de retraite. Bien sûr, le personnel de ces institutions doit alors s’adapter à la situation. Mais il n’empêche que certaines erreurs viennent également de ces institutions. Comme quoi, la faute ne revient pas forcément au senior !

Quels risques se trouvent derrière ces erreurs ?

La première conséquence d’une erreur dans le dossier de retraite se trouve dans le montant de la pension. À cause de fautes de ce genre, les autorités peuvent prélever 554 € par an sur la pension du concerné. Ce montant correspond à 46 € par mois !

Dans certains cas, le concerné peut obtenir une pension plus élevée grâce à l’erreur. Mais dès que les caisses s’en aperçoivent, le retraité risque de payer cher ! Toujours d’après la Cour des comptes, ce genre de faute peut coûter près de 1 000 € par an.

Les compensations monétaires et les amendes ne sont pas les conséquences les plus graves dans ce genre de situation. En effet, l’assuré peut encourir une peine de prison au cas où les autorités prouvent sa mauvaise foi. Heureusement qu’il existe des méthodes pour éviter les erreurs.

Avant de constituer votre dossier de retraite, faites appel aux services d’un conseiller. Ce professionnel examine votre cas et vous montre ce qu’il faut renseigner. Pour trouver ce genre de personne, vous n’avez qu’à demander des contacts auprès de votre caisse. Alors, anticipez au lieu de subir les conséquences de vos actes.

À voir Retraite Agirc-Arrco : augmentation des pensions, voici la date de la hausse et la méthode

Comment constituer un dossier de retraite impeccable ?

Outre les services du conseiller, vous pouvez aussi vous adresser à l’assurance retraite pour vous aider. Celle-ci peut corriger les éventuelles erreurs si vous justifiez votre bonne foi. En termes clairs, vous devez leur faire savoir que vous ne connaissez pas certaines règles quant à la constitution du dossier.

Il existe aussi des plateformes en ligne capables de vous aider dans votre dossier. De plus, la plupart d’entre les concepteurs proposent des services entièrement gratuits ! Profitez-en également pour connaître toutes les aides que vous pouvez obtenir.

Vous aimez ? Partagez !