Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraite : ces changements essentiels à connaître en 2024

Retraite : ces changements essentiels à connaître en 2024

En 2024, les choses changent pour les retraités. Faisons le point ensemble sur toutes ces évolutions qui vous concernent peut-être.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Nous sommes enfin en 2024. Et pour les retraites, il y a un certain nombre de changements à connaître. Chaque année, le 1ᵉʳ janvier est le début d’une nouvelle organisation et d’évolutions notables. Amis retraités, il est important de connaître ces évolutions. D’autant plus que la réforme d’Emmanuel Macron et Elisabeth Borne est en cours.

Cet article est l’occasion de résumer tous ces changements que vous devez connaître pour cette nouvelle année.

Retraite : de la nouveauté pour 2024

Commençons avec la réforme des retraites. Cette dernière entraîne un décalage de l’âge minimum légal de départ à la retraite. Ainsi, elle oblige la génération née en 1962 à attendre l’âge de 62 ans et 6 mois en 2024 pour bénéficier de ses droits. 

De plus, à compter de 2024, afin de prétendre à une retraite à taux plein, la génération née en 1962 doit valider un trimestre de plus qu’auparavant, soit un total de 169 trimestres au lieu de 168, conformément à la réforme.

À voir Retraite : ce gros changement à prévoir pour le versement de votre retraite suite à une proposition de loi

Mais l’année commence aussi avec une bonne nouvelle. Pour faire évoluer les pensions avec l’inflation, elles profitent d’une revalorisation de 5,3%. Cette augmentation s’applique aux prestations fournies par divers régimes tels que la Cnav (régime général), la MSA (agriculteurs), la SRE (fonctionnaires d’État, magistrats, militaires), la CNRACL (fonctionnaires territoriaux), la SSI (indépendants), la SNCF, la RATP, et les industries électriques et gazières.

Par exemple, pour une pension de base de 1 200 € brut par mois en 2023, cette revalorisation se traduit par un gain de près de 64 € en 2024 (soit 1 263,6 €).

En ce qui concerne l’Agirc-Arrco, les retraités profitent déjà d’une revalorisation de 4,61% depuis le mois de novembre 2023.

Des simulations en ligne disponible

Dès le mois d’avril 2024, le service Mon estimation retraite évolue. À partir de cette date, vous pourrez simuler le revenu que vous pouvez toucher avec le cumul emploi-retraite.

Du côté de la retraite progressive, il sera possible d’en faire la demande en ligne d’ici à la fin de l’année. Toujours à partir d’avril 2024, les informations que saisissent vos enfants apparaîtront lors de votre demande de retraite. 

À voir Cette aide financière de 1 571 € que la moitié des retraités éligibles oublient de réclamer

Quid des aides pour les retraités ?

MaPrimeAdapt prend effet à partir du 1ᵉʳ janvier 2024. Elle propose une assistance financière conditionnée aux revenus pour accompagner les retraités dans l’adaptation de leur domicile. Cette aide peut englober de 50 % à 70 % des coûts des travaux, variant en fonction du niveau de ressources du demandeur. 

Parmi les travaux éligibles figurent le remplacement d’une baignoire par une douche, l’installation d’un monte-escaliers ou l’élargissement des couloirs.

En complément de MaPrimeAdapt, mentionnons également MaPrimeRénov. Elle se concentre désormais sur des rénovations d’envergure qui vise les logements passoires thermiques (classés F et G).

Pour bénéficier de cette aide, il est impératif d’améliorer son classement énergétique d’au moins deux niveaux. Le montant de l’aide connaît une augmentation significative pour l’installation de pompes à chaleur et le raccordement à un réseau de chaleur urbain. Il passe en effet de 1 000 € à 2 000 € pour les ménages modestes et intermédiaires. Un plafond de 70 000 € est établi pour d’importants travaux.

Enfin, concernant les aides spécifiques aux retraités depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) atteint 1 012 € par mois pour une personne seule et s’élève à 1 571,20 € par mois pour un couple.

Vous aimez ? Partagez !