Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Le nouveau montant de l’AAH en 2024 et les nouvelles conditions pour toucher l’aide

Le nouveau montant de l’AAH en 2024 et les nouvelles conditions pour toucher l’aide

L'AAH est une aide importante pour les personnes handicapées. À combien s'élève-t-elle ? Comment la demander ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’Allocation Adulte Handicapé (AAH) est une aide qui vise à assurer un revenu minimum mensuel aux personnes en situation de handicap. Pour bénéficier de cette aide et connaître les montants octroyés, il est essentiel de comprendre les conditions d’éligibilité et les critères déterminant les versements.

Cet article propose de faire le point pour l’année 2024. En effet, les choses changent cette année, à commencer par le montant de cette aide précieuse. Du fait de l’inflation, il connaîtra une revalorisation en avril prochain.

Le montant de l’AAH pour l’année 2024

Tous les bénéficiaires de l’AAH ne touchent pas les mêmes montants. En effet, ce dernier varie en fonction de la situation spécifique du bénéficiaire. Seuls les revenus du bénéficiaire comptent pour le calcul de l’aide par la CAF. C’est un changement récent qui date du mois d’octobre 2023.

Au fil des ans, du fait de l’inflation, le montant maximal de l’AAH évolue à la hausse depuis des années. Jusqu’au 31 mars 2022, il était de 903,60 euros. Entre le 1er avril et le 30 juin de la même année, il était de 919,86 euros. Puis, le gouvernement opte pour une revalorisation exceptionnelle le 1er juillet 2022. Le montant augmentait alors pour atteindre 956,65 euros. 

À voir AAH : ces maladies qui vous donnent droit à l’allocation aux adultes handicapés

Enfin, jusqu’au 31 mars 2024 (et depuis le 1ᵉʳ avril 2023), le montant de l’AAH est de 971,37 euros. Mais on s’attend à une hausse pour le 1ᵉʳ avril prochain. Il faudra cependant attendre encore quelques semaines avant de connaître les nouveaux montants.

Montants selon la situation de l’allocataire

Comme vu plus haut, le montant de l’AAH dépend de votre situation. Ainsi, pour les personnes actives, il varie en fonction des revenus. Le bénéficiaire doit indiquer ses ressources trimestrielles en ligne.

Pour les allocataires sans revenu, la subvention est de 971,37 euros/mois suite à la revalorisation annuelle de 1,5%.

Qui des personnes qui touchent une rente d’invalidité ou de pension ? La différence entre ces aides et le montant de l’AAH est versée aux individus touchant des aides liées à leur handicap.

En cas d’hospitalisation ou d’hébergement en établissement pendant au moins 60 jours, le versement de l’AAH se fait automatiquement à taux plein (971,37 euros/mois jusqu’au 31 mars 2024). Après cette période, une réduction de 30% s’applique, soit 291,41 euros/mois, sauf si le conjoint est également handicapé ou si l’allocataire a un enfant à charge.

À voir AAH : ces autres aides de la CAF accessibles aux personnes handicapées

Conditions d’éligibilité à l’AAH

Pour toucher l’AAH, il faut remplir plusieurs critères. À commencer par le taux d’incapacité qui doit être d’au moins 80%. C’est la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées qui le détermine.

Toutefois, les personnes ayant un taux entre 50 et 79% peuvent être éligibles, à condition que leur handicap les empêche d’accéder à l’emploi.

Le revenu de l’allocataire (deux ans auparavant) doit être inférieur à un seuil spécifié. Les plafonds sont les mêmes pour les bénéficiaires, qu’ils soient en couple ou célibataires, en raison de la déconjugalisation depuis le 1ᵉʳ octobre 2023.

Enfin, les allocataires doivent posséder la nationalité française et résider sur le territoire. Cependant, ils peuvent également être titulaires d’un titre de séjour ou d’un récépissé de demande de renouvellement de ce titre.

Vous aimez ? Partagez !