Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Ces voitures ne pourront plus circuler dès le 1er janvier 2024, méfiez-vous

Ces voitures ne pourront plus circuler dès le 1er janvier 2024, méfiez-vous

En 2024, certaines voitures polluantes ne pourront plus circuler dans certaines villes. Mais lesquelles ? On vous dit tout.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Afin de préserver au mieux la planète, les voitures deviennent peu à peu l’ennemi à abattre. Le gouvernement tente donc de convaincre les Français d’utiliser les transports en commun. Il les incite également à opter pour une voiture électrique. Et pour les encourager, rien de mieux que certaines interdictions. 

En effet, les Français qui ont des voitures à essence doivent afficher une vignette sur le pare-brise. Cette dernière permet de savoir si la voiture est plutôt écologique, ou plutôt polluante. Et pour celles qui sont polluantes, elles n’ont pas le droit de circuler dans certaines villes.

Les voitures qui ne pourront plus circuler en 2024

À partir du 1ᵉʳ janvier 2024, plusieurs voitures ne pourront plus circuler librement dans les Zones à Faibles Émissions (ZFE). Découvrez quelles sont les catégories de véhicules touchées par ces mesures plus strictes.

Un renforcement des règles va entrer en vigueur dès le début de l’année 2024. Les Zones à Faibles Émissions existent dans de nombreuses agglomérations françaises. Ce sont des dispositifs qui visent à restreindre l’accès à certaines zones urbaines aux véhicules considérés comme trop polluants. Ces dispositifs visent ainsi à la lutte contre la pollution atmosphérique.

À voir 1 500 € d’amende pour les automobilistes qui continuent d’avoir ce geste en voiture, méfiez-vous

Ces restrictions sont généralement appliquées lors de pics de pollution ou de conditions climatiques défavorables et affectent certains types de véhicules.

Toutefois, à partir du 1ᵉʳ janvier 2024, de nouveaux critères d’interdiction feront leur apparition dans cinq grandes agglomérations françaises. Paris, Marseille, Lyon, Strasbourg et Rouen.

Alors, avez-vous une voiture qui ne pourra plus circuler dans ces villes à partir de l’année prochaine ? C’est le moment de le savoir.

Les voitures les plus anciennes dans le viseur

Au sein de ces cinq agglomérations, les véhicules immatriculés avant le 31 décembre 1996 (ne disposant pas de la vignette Crit’Air), ainsi que ceux arborant une vignette Crit’Air de catégorie 4 ou 5, se verront interdire l’accès aux Zones à Faibles Émissions.

Concernant les deux-roues, les modèles à essence immatriculés entre le 1ᵉʳ juin 1999 et le 30 juin 2000 seront également concernés.

À voir Attention à cette nouvelle amende de 135 € qui va bientôt viser tous les 2 roues

La vignette Crit’Air 5 concerne les véhicules diesel répondant à la norme Euro 2, immatriculés entre le 1ᵉʳ juillet 1997 et le 31 décembre 2000. Quant à la vignette Crit’Air 4, elle s’applique aux véhicules diesel conformes à la norme Euro 3, immatriculés entre le 1ᵉʳ janvier 2001 et le 31 décembre 2005.

De nombreux Français vont devoir faire attention

Les voitures qui affichent la vignette Crit’Air 4 sont les petites nouvelles du fait de ce durcissement des règles. Ainsi, cela va toucher un grand nombre de conducteurs en France.

Parmi les modèles les plus répandus sur les routes et classés dans cette catégorie, citons notamment la Peugeot 206, la Ford Fiesta ou encore la Renault Laguna.

En cas de doute concernant la classification de son véhicule, il est possible d’effectuer une simulation sur le site officiel de la vignette Crit’Air.

Avant de prendre la route avec votre voiture, vérifiez si une ZFE se trouve sur votre route. Si vous circulez dans une zone sans autorisation, vous risquez une amende de 68 euros. N’hésitez pas à regarder les différentes aides de l’État pour changer de voiture et opter pour un véhicule électrique.

Vous aimez ? Partagez !