Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Attention, ces voitures n’auront plus le droit de circuler sur les routes dès janvier 2024

Attention, ces voitures n’auront plus le droit de circuler sur les routes dès janvier 2024

Plusieurs villes durcissent les règles concernant la circulation des voitures. Vérifiez votre vignette Crit'Air, vous êtes peut-être concerné.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le président Emmanuel Macron le disait. Il n’y a pas de plan B, car il n’y a pas de planète B. Il est urgent d’agir contre la pollution pour limiter les dégâts et préserver l’écologie. Les gouvernements de plusieurs pays mettent ainsi en place des mesures. C’est notamment le cas en France avec l’interdiction, pour plusieurs voitures, de circuler dans certaines villes. 

Cela remonte à l’année 2017 avec la mise en place de la vignette Crit’Air. Il s’agit d’une nouvelle réglementation du Code de la route pour l’environnement. Elle permet de classer les voitures en différentes catégories en fonction de la pollution qu’elles émettent.

Vous ne pouvez plus conduire certaines voitures en ville

Les élus souhaitent encourager les Français à moins utiliser les voitures. Alors, ils les invitent à utiliser les transports en commun, les vélos en libre-service ou à se tourner vers des véhicules électriques. 

Ceux qui conduisent encore savent que, depuis 2017, ils doivent faire apparaître sur leur pare-brise la vignette Crit’Air. Elle est obligatoire pour circuler dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m). Ce sont les municipalités qui délimitent ces zones. Et d’années en années, les règles se durcissent.

À voir Automobilistes: attention à l’amende et retrait de points à cause de vos feux de votre véhicule

Et en 2024, il faudra s’attendre à des changements. Car ces zones vont se développer, surtout dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants. Ces villes-là sont celles qui luttent le plus contre la pollution de l’air.

Ces voitures ne pourront plus circuler

Si les municipalités durcissent les règles, c’est pour empêcher la circulation des voitures les plus polluantes. Le but est simple, observer une amélioration de la qualité de l’air dans les villes. 

Et si les conducteurs de voitures trop anciennes refusent de suivre les règles, ils doivent s’attendre à payer une amende de 68 euros. Cette dernière passe à 450 euros en cas de récidive. 

La capitale française fait face à des piques de pollution bien trop forts. Dès l’été 2023, Paris devait interdire la circulation à la vignette Crit’Air 3. Mais faute de préparation, cette étape ne verra finalement le jour que le 1ᵉʳ janvier 2025. 

D’ici 2030, Paris souhaite accepter uniquement des véhicules propres. D’autres villes suivent le pas et durcissent les règles. Mais elles n’attendent pas 2025 pour cela. 

À voir La lourde amende que certains automobilistes encourent à cause des vitres de leur voiture

Ces villes seront plus strictes !

Au 1ᵉʳ janvier 2024, Grenoble va proscrire la circulation des voitures affichant les vignettes Crit’Air 3 et 4, uniquement pour les particuliers.

Du côté de Lyon, seules les voitures avec la vignette Crit’Air 4 (particuliers) seront exclues du périmètre intérieur délimité par le boulevard périphérique Laurent-Bonnevay.

En outre, à Marseille, tant pour les particuliers que pour les utilitaires, l’interdiction s’appliquera à l’intérieur des boulevards de ceinture. À Montpellier, deux interdictions distinctes seront en vigueur : d’abord pour les voitures Crit’Air 4 (particuliers) et Crit’Air 3, pour les utilitaires.

Chez les Niçois, les voitures qui affichent la vignette Crit’Air 4 ne pourront plus circuler dans l’hypercentre. Pour la ville de Reims, la restriction concerne les voitures qui arborent la vignette Crit’Air 3 à l’intérieur de la ville.

Enfin, à Toulouse, tant pour les particuliers que pour les utilitaires, les vignettes Crit’Air 3 seront interdites de circulation à partir du 1ᵉʳ janvier 2024. Cette mesure s’appliquera non seulement dans le périmètre de la ville, mais également dans les communes incluses dans l’enceinte de la rocade.

Il est essentiel de prendre les précautions nécessaires dès à présent afin d’éviter les amendes lorsque ces interdictions entreront en vigueur.

Vous aimez ? Partagez !