Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   4 astuces pour augmenter votre future pension de retraite

4 astuces pour augmenter votre future pension de retraite

Mettez en place une retraite à la carte avec ces dispositifs efficaces. Ils vous permettront d’améliorer vos revenus. Les détails.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

lPréparer sa retraite est essentiel. Elle vous permet de mieux maîtriser votre départ et de vous assurer qu’il se déroulera sans heurts. De plus, vous pourrez ainsi accroître le montant de votre future pension. Il suffit d’utiliser les bons leviers. Voici quelques exemples.

Retraite : Le départ anticipé

L’âge légal de la retraite est à 62 ans. Vous ne le saviez sans doute pas, mais il est possible d’anticiper ce départ. Cette possibilité vient de la réforme Fillon en 2003, et est toujours en vigueur. Elle présente un certain nombre d’avantages. Cette dernière permet notamment de percevoir un revenu et de partir en repos plus tôt.

Toutefois, pour bénéficier d’une retraite anticipée, vous devez remplir certaines conditions. Tout d’abord, votre relevé de carrière doit comporter au moins 5 trimestres cotisés. Cela doit se faire avant la fin de l’année civile de vos 16e et 20e anniversaires. Si vous êtes né au cours du dernier trimestre de l’année, 4 trimestres suffisent.

Il existe une autre condition pour partir à la retraite avant l’âge de 62 ans. Vous devez tout simplement payer les cotisations. Au moins pendant le nombre de trimestres requis. Il faut également savoir qu’on peut prendre en compte certaines périodes fictives. Cela inclut les périodes de chômage ou de convalescence, entre autres.

À voir Les stratégies efficaces pour augmenter votre retraite Agirc-Arrco et gagner plus chaque mois

Il convient toutefois de préciser que vous ne pourrez bénéficier de votre pension de retraite qu’à partir de l’âge légal. En outre, vous devrez vous adresser à un service spécifique de la caisse pour bénéficier de ce régime. Ceci est dû au fait que les administrations n’envisagent pas cette possibilité de départ anticipé dans les documents des séniors à 55 puis à 60 ans. On ne fournit d’ailleurs le calcul final qu’à partir de 62 ans.

Rachetez des trimestres de retraite

Cette option s’adresse aux travailleurs qui souhaitent partir en retraite anticipée mais qui n’ont pas le nombre de trimestres requis. Il s’agit d’un dispositif qui permet de racheter des trimestres incomplets. Notamment ceux qui en possèdent moins de quatre.

Ce dispositif est ouvert à tous les salariés de 20 à 67 ans qui n’ont pas encore bénéficié d’une pension de retraite. Sous réserve de prouver que vous avez au moins un trimestre au cours de l’année à compléter. Ou bien que vous ayez bénéficié d’au moins un trimestre de salaire. Vous pouvez aussi racheter les trimestres manquants en raison de vos études et des périodes en dehors du pays.

Le prix des trimestres varie en fonction de la durée de votre temps d’activité. En général, plus vous êtes âgé, plus vous devez payer. En revanche, plus on est jeune, moins c’est cher. Par exemple, les salariés qui ont atteint l’âge de 50 ans doivent payer entre 2 672 € et 6 684 €.

Pour certaines personnes, ce régime peut représenter plus de dépenses que de gains. C’est pourquoi il est important de bien analyser sa situation avant de se lancer. De plus, il n’est pas utile si vous prévoyez de prendre votre retraite à 67 ans. Ou encore si vous avez plus de vingt trimestres à valider. En revanche, il est intéressant s’il vous permet d’obtenir une pension sans décote.

À voir Augmentation de 10% de votre retraite si vous envoyez ces documents au plus vite

Retraite : Cumuler avec un travail

La retraite ne signifie pas nécessairement que vous devez cesser de travailler. En effet, vous êtes toujours libre de combiner votre pension avec un emploi. Vous pouvez, par exemple, travailler pour la même entreprise. Mais dans ce cas, vous commencez avec un nouveau contrat de travail. Vous pouvez aussi commencer à collaborer avec une toute autre ou choisir de travailler en tant qu’indépendant.

Qu’est-ce que vous y gagnez ? La possibilité de se lancer dans une nouvelle passion, tout en percevant un revenu en plus de la pension. Toutefois, pour bénéficier de cette option, vous devez avoir atteint l’âge légal de la retraite. Cela correspond à un âge minimum de 62 ans. Vous devez également avoir l’âge de la retraite à taux plein, qui est de 67 ans. Il est à noter que si vous choisissez de reprendre une autre activité, vous devrez toujours cotiser à un régime.

D’autres solutions méconnues

Une autre solution qui peut vous permettre de doubler votre pension est la retraite progressive. Il s’agit de percevoir une partie de votre pension tout en travaillant à temps partiel. Dans ce contexte, vous recevrez une pension proportionnelle au temps passé dans l’entreprise.

Le point fort de ce régime est que votre pension augmentera après votre départ à la retraite. Toutefois, seuls les salariés ayant fait plus de 60 ans pourront en bénéficier. Et encore faut-il avoir validé 150 trimestres.

Si vous êtes passionné par votre travail, vous pouvez choisir de travailler plus longtemps. Vous bénéficierez alors d’une majoration de 1,25 par trimestre supplémentaire, soit 10 % au bout de 2 ans. Cette majoration est cumulable avec votre pension de retraite de base.

Grâce à ce dispositif, vous augmentez votre revenu moyen, qui est pris en compte pour le calcul de votre pension. Enfin, à l’approche de la retraite, si vous avez des trimestres à valider, travaillez à temps partiel tout en cotisant. Aussi, cotiser volontairement à certains régimes.

Vous aimez ? Partagez !