Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   3 astuces pour augmenter facilement votre pension de retraite de 10 %

3 astuces pour augmenter facilement votre pension de retraite de 10 %

Trois astuces permettent d'augmenter sa pension de retraite de 10 %. Découvrez-les dans cet article.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Nous invitons tous les travailleurs à préparer leur retraite en amont. Il ne faut pas s’y prendre au dernier moment. Ainsi, nous vous conseillons de prendre connaissance de votre relevé de carrière. Vous devez vérifier que les informations qui s’y trouvent sont correctes.

Si ce dernier est conforme à la réalité, sachez qu’il existe des astuces pour majorer sa pension de retraite. Mais encore faut-il s’y intéresser. Préparer sa retraite, ce n’est pas simplement gagner du temps et toucher sa pension dès la fin de son activité. C’est également profiter du système qui propose des augmentations intéressantes. Découvrons ensemble, alors, comment augmenter votre pension de 10 %.

Pour une meilleure retraite, travaillez plus longtemps

La première solution pour augmenter sa pension est de travailler plus longtemps. Cette astuce est valable pour les travailleurs qui atteignent l’âge légal de départ, mais qui souhaitent continuer travailler. En effet, chaque trimestre qu’ils obtiennent après l’obtention du taux plein majore la pension de base de 1,25 %.

Ainsi, un an de travail supplémentaire équivaut à une augmentation de 5 %, et deux ans à une majoration de 10 %. Pour les retraites complémentaires Agirc-Arrco, le système de bonus-malus, bien que supprimé suite à la réforme de 2023, continue d’avoir des effets pour ceux nés avant septembre 1961 qui ont choisi de prolonger leur activité.

À voir Augmentation des petites pensions : voici quand votre retraite va augmenter d’au moins 100 €

Un décalage de deux ans peut donner droit à un bonus de 10 % pendant un an, trois ans à 20 %, et quatre ans à 30 %.

La surcote parentale pour certains retraités

Suite à la réforme de 2023, il existe désormais une surcote parentale pour compenser la neutralisation partielle des trimestres pour enfant due au recul de l’âge de la retraite. 

Les personnes nées à partir de 1964, ayant acquis au moins un trimestre de majoration pour enfant, peuvent bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre travaillé au-delà de l’âge légal de départ à la retraite, avec un maximum de 5 %.

Par exemple, une personne née en septembre 1964, qui aurait pu prendre sa retraite à 62 ans avant la réforme, doit désormais attendre jusqu’à 63 ans. Si elle continue à travailler un an de plus, elle pourra obtenir une surcote totale de 10 %.

Déclarer ses enfants 

Les parents qui ont au moins trois enfants bénéficient d’une majoration automatique de 10 % de leur pension de retraite. Cette majoration s’applique aux deux parents. 

À voir Cette déclaration simple en ligne permet d’augmenter votre retraite de 5%, les concernés

Cette majoration s’applique également aux enfants élevés pendant au moins neuf ans avant leur seizième anniversaire, même s’ils ne sont pas biologiquement les vôtres, ce qui est pertinent pour les familles recomposées.

Lors de la demande de retraite, il est crucial de déclarer ces enfants et de fournir des preuves de leur éducation. Par exemple, fournissez des documents d’imposition commune ou des relevés des allocations familiales.

Ces différentes astuces permettent donc de toucher 10 % de plus sur sa pension. Une hausse qui n’est pas négligeable. Mais encore faut-il connaître le fonctionnement du système. À vous de voir, cependant, si vous êtes en position de continuer à travailler. N’oublions pas que certains Français, du fait d’un travail difficile, prennent leur retraite dès qu’ils le peuvent. Ils ne s’imaginent pas travailler plus longtemps.

Vous aimez ? Partagez !