Vous êtes ici :   Accueil   >   France   >   Cette solution méconnue pour valider 5 années de retraite sans travailler

Cette solution méconnue pour valider 5 années de retraite sans travailler

Il existe un moyen de valider 5 années de retraite sans travailler. Malheureusement, les bénéficiaires ne savent pas grand-chose dessus.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La perte d’emploi constitue un scénario à ne pas négliger pour une certaine frange de la société vulnérable. Voilà pourquoi, une alternative existe afin de les préserver et de leur permettre de partir plus tôt à la retraite. Cela signifie qu’une règle prévoit la possibilité d’acquisition de 20 trimestres soit l’équivalent de 5 années. Comment cela se fait-il ?

Une retraite plus tôt que prévue

Le départ à la retraite ne constitue pas une date fixe pour tout le monde. Il peut varier en fonction de la situation de la personne. D’ailleurs, certains seniors peuvent bénéficier des trimestres assimilés pour escompter s’arrêter plus tôt.

Par exemple, dans certains cas, ils peuvent mettre bout à bout 20 trimestres assimilés. Les trimestres assimilés correspondent à des périodes au cours desquelles le travailleur n’a pas travaillé. En fait, ils les ajoutent les uns aux autres et au bout du compte, cela donne 5 ans.

En revanche, elles se trouvent pas prises en compte dans calcul de la durée d’assurance retraite. Cela explique l’autre appellation « trimestres gratuits. »

À voir Augmentation des petites pensions : voici quand votre retraite va augmenter d’au moins 100 €

Il s’agit d’une procédure réglementaire qui reste pourtant méconnue. En réalité, si cette possibilité est envisageable, elle constitue un soutien pour certaines catégories d’assurés.

Quelques précisions sur cette retraite là

Avant d’arriver à la retraite, la vie professionnelle peut comporter divers épisodes difficiles. Le travailleur ne se trouve pas toujours à l’abri et peut faire face à des aléas de la vie.

Les obstacles peuvent se rapporter à la maladie ou au chômage. Mais cela peut aussi s’apparenter à des choix comme la maternité. Ainsi, un financement permet de compenser les périodes d’inactivité.

Les périodes de chômage indemnisées ou non donnent toutes droit à des trimestres assimilés. La Caisse nationale d’assurance-vieillesse précise que cette organisation vise à atteindre avant tout la retraite à taux plein. Surtout, que les travailleurs ne s’imaginent pas obtenir une surcote, mais plutôt de limiter une décote.

Les conditions d’obtention

Partir 5 ans avant la date prévue de la retraite constitue bien une réalité. Cependant, les personnes qui peuvent en bénéficier ne savent pas toujours comment faire.

À voir Cette déclaration simple en ligne permet d’augmenter votre retraite de 5%, les concernés

La première condition se rattache à la situation professionnelle. Pour obtenir 20 trimestres assimilés, il faut que la personne ne travaille pas. Elle doit aussi avoir au moins 55 ans et avoir apporté sa contribution en cotisant durant 20 ans au minimum. Peu importe le régime sous lequel la personne a cotisé, cela sera pris en compte.

Les périodes de chômage non indemnisées et indemnisées doivent également suivre un ordre précis. Son parcours professionnel doit comporter au moins une période de chômage indemnisée. Enfin, la personne ne doit pas bénéficier de droit auprès d’un nouveau régime obligatoire d’assurance retraite.

Un changement après la réforme des retraites

Avant que la réforme des retraites ne prenne place, les actifs de 55 ans et plus partaient plus facilement. L’ancienne règle leur permettait d’acquérir les 20 trimestres assimilés de manière simplifiée.

Maintenant, la donne a changé et partir à la retraite de cette façon devient plus compliqué pour eux. Aujourd’hui, ceux qui se sont confrontés deux fois ou plus à une période de chômage peuvent obtenir 4 trimestres assimilés. Néanmoins, cela reste possible même à moins de 55 ans.

Vous aimez ? Partagez !