Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Cette amende salée que vous encourez à cause de ce comportement que beaucoup ont dans la nature

Cette amende salée que vous encourez à cause de ce comportement que beaucoup ont dans la nature

Alors qu'ils pensent avoir le bon comportement, certains Français s'exposent à une très lourde amende. Découvrez pourquoi.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Si les Français aiment passer du temps chez eux, ils apprécient une bonne promenade dans la nature. Quand les températures sont douces et que le soleil sort, cette sortie s’impose. Mais attention, une amende peut croiser votre chemin si vous avez des mauvais comportements. 

Cela peut vous concerner. En effet, même si vous pensez que vous n’avez pas de mauvaises habitudes, peut-être ignorez-vous tout simplement les règles. Certains comportements habituels nuisent grandement à l’environnement et à la faune sauvage. Alors, pour les limiter au maximum, les autorités mettent en place des amendes.

Protéger la nature avant tout

Les mois de printemps et d’été, période où les activités en plein air sont les plus fréquentes, coïncident également avec la saison de reproduction de nombreux animaux sauvages. Durant cette période, il est courant de rencontrer des bébés animaux seuls dans la nature

Par souci de bienveillance, certains pourraient être tentés de les ramener chez eux ou de les emmener dans un centre de soins, pensant qu’ils sont abandonnés. Cependant, cette action, bien qu’animée de bonnes intentions, peut avoir des conséquences néfastes pour les animaux et pour les personnes impliquées.

À voir Cette amende méconnue que tous les piétons risquent sans le savoir

Alors, nous sommes là pour vous prévenir que vous ne devez surtout pas agir en ce sens. Si vous voyez un animal qui semble seul, vous pouvez contacter les autorités compétentes (comme un garde forestier, par exemple). Mais ne tentez pas d’agir autrement, car vous pourriez recevoir une amende pour cela. 

Amendes et risques juridiques

Détenir un animal sauvage prélevé dans la nature constitue une infraction au Code de l’environnement. Comme l’explique le réseau des centres de soins de la faune sauvage en France, la loi interdit strictement la détention par un particulier d’un animal sauvage.

Les contrevenants risquent jusqu’à un an de prison et une amende pouvant atteindre 150 000 euros. L’Office Français de la Biodiversité (OFB) est chargé de contrôler la légalité de cette détention. Des exceptions existent cependant pour certaines espèces incapables de retourner à leur habitat naturel, mais nécessitent une régularisation administrative.

Il est possible d’échapper à une amende si vous transportez un animal en détresse vers un centre de soins. La notion d’animal en détresse permet aux particuliers de conduire un animal incapable de survivre seul dans la nature vers le centre de sauvegarde le plus proche, après avoir prévenu le centre et les autorités compétentes (OFB, gendarmerie ou police).

Pourquoi une telle amende et de telles règles ?

Ces réglementations strictes visent à préserver l’équilibre écologique et la biodiversité. Enlever un animal de son habitat naturel perturbe son apprentissage des comportements essentiels à sa survie.

À voir L’amende colossale peu connue qui attend les Français qui font ceci chez eux durant ces heures

Les jeunes animaux, comme les renardeaux, les faons, et les chouettes, sont particulièrement vulnérables à ces perturbations. La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) conseille de ne recueillir un animal que s’il est manifestement blessé et de contacter d’abord un centre spécialisé ou des associations de protection de la faune sauvage avant d’agir.

Cette amende est indispensable pour limiter au maximum ces comportements. Nous savons que vous ne voulez pas mal faire. Au contraire, vous voulez bien agir. Mais pour éviter une amende et pour protéger la faune, rappelez-vous de faire preuve de responsabilité. 

 

Vous aimez ? Partagez !