Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Près de 50 communes privées d’eau potable en France, ces zones concernées

Près de 50 communes privées d’eau potable en France, ces zones concernées

Les conséquences de la sécheresse concernent directement plusieurs communes françaises qui manquent d'eau potable.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Nous savons que les conséquences du réchauffement climatique sont réelles. Et elles n’appartiennent pas uniquement au futur. La preuve aujourd’hui avec des problèmes concernant l’eau potable dans plusieurs communes françaises.

L’une des conséquences du réchauffement climatique est la sécheresse. Cette dernière touche chaque année de nombreuses communes. Chaque année, les épisodes caniculaires se succèdent. En outre, la pluie manque et les réserves en eau diminuent. Avant le début de l’été, ce sont des dizaines de communes qui font actuellement face à une pénurie inquiétante en eau potable. 

Eau potable : des pénuries inquiétantes

Aujourd’hui, les habitants de plusieurs communes du département des Pyrénées-Orientales font face à une sécheresse si importante que des tensions sévères existent au sujet de l’eau potable. Parmi les communes, douze d’entre elles subissent des interruptions d’eau potable, parfois totales, parfois partielles. Cette annonce nous vient du ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, dans les colonnes de L’Indépendant.

« Deux tiers de ces cinquante communes présentent des taux de fuites supérieurs à 35 %, quand la moyenne nationale est à 20 %. Nous avons dans le viseur neuf collectivités du département dont les taux de fuite sont supérieurs à 50 % et sur lesquelles nous allons prioritairement engager des travaux avec l’Agence de l’eau ».

À voir Ce que tout le monde fait en été alors que l’amende est colossale, faites très attention

De plus, la sécheresse n’a pas uniquement des conséquences sur l’eau potable. En effet, comme vous pouvez vous en douter, elle affecte également gravement l’agriculture locale. En effet, les vendanges sont réduites de 30 % par rapport à l’année précédente. C’est pourquoi le ministre a décidé d’organiser un déplacement à Perpignan le 22 mai 2024.

Eau potable : les annonces du gouvernement

Pour répondre à ces défis, le gouvernement alloue 10 millions d’euros pour soutenir sept projets distincts. Trois de ces projets se concentreront sur la réutilisation des eaux usées à Argelès, Saint-Cyprien et Canet-en-Roussillon.

Les quatre autres concernent les infrastructures de distribution d’eau. « Sécurisation des réseaux de l’Agly aval, télégestion à la parcelle sur le canal de Corbère, travaux sur le canal de Perpignan et rénovation des infrastructures fuyardes à Ille-sur-Têt« .

À l’heure actuelle, d’après les données du BRGM, le département des Pyrénées-Orientales est le seul département français à afficher un niveau des nappes phréatiques très bas. En effet, les récentes pluies du mois d’avril ne permettent pas de combler les manques. Ainsi, le département va devoir attendre l’automne pour espérer que de nouvelles pluies viennent remplir les nappes.

Un projet de golf qui fait polémique 

Alors qu’il se trouvait à Perpignan pour aborder les soucis d’eau potable et de sécheresse, Christophe Béchu a accordé un entretien avec Actu Perpignan au sujet du projet du golf de Villeneuve-de-la-Raho, à proximité de Perpignan.

À voir Ces glaces vendues en supermarché sont les meilleures de toutes pour la santé selon Yuka

Ce projet fait polémique dans la région et le gouvernement ne souhaitait pas donner son accord. « Ce projet est profondément anachronique. On ne manque pas de terrains de golf dans les Pyrénées-Orientales, on manque d’eau », affirme le ministre.

En effet, entre la sécheresse et les problématiques concernant l’eau potable, ce projet a de quoi interroger. Comment expliquer, dès lors, que l’État a donné son autorisation ? Christophe Béchu donne son explication, avant d’ajouter qu’il ne s’agit pas d’un simple projet de terrains de golf. 

« C’est une décision de justice qui nous a forcés à délivrer les autorisations (…) Ce projet a une particularité : il ne s’agit pas seulement d’un golf, mais d’un projet d’aménagement avec, d’une part, des logements sociaux sur un territoire qui en manque, et de l’autre, un golf ».

Vous aimez ? Partagez !