Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Les eaux en bouteille sur le point de disparaître à cause de la pollution des sources ?

Les eaux en bouteille sur le point de disparaître à cause de la pollution des sources ?

Les eaux en bouteille font l'objet de nombreuses polémiques. Vont-elles disparaître à terme pour les consommateurs ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Ce ne sont pas toutes les eaux en bouteille qui se valent. La preuve, le scandale chez Nestlé vis-à-vis de ces eaux minérales et de source. Ces derniers mettent en effet en lumière un problème bien plus grave ! Il semblerait en effet que ces produits courent un risque important. Ce type de boisson pourrait-il disparaître ?

Le traitement des eaux en bouteille répond à des normes !

Nous apprécions les eaux en bouteille pour leur composition. Contrairement à celle du robinet, elles sont censées nous apporter quelques vertus et des éléments de toutes sortes. Mais c’est également dans leur traitement que repose toute la spécificité de ces boissons. En effet, les normes veulent que certaines eaux ne subissent aucun traitement chimique afin de garder leurs valeurs nutritives.

Luc Aquilina, hydrogéologue explique d’ailleurs qu’il existe deux types d’eaux en bouteille très prisées actuellement. La première n’est autre que celle dite « minérale ». Comme son nom l’indique, c’est une eau venant de gisements souterrains, interagissant avec les roches. D’un autre côté, il y a « les eaux de source » dont la pureté est un élément clé.

Si ces deux eaux en bouteille sont aussi chères, c’est avant tout parce qu’ils promettent de meilleurs traitements. Les producteurs tels que Nestlé s’engagent normalement à ne pas les assainir de manière chimique. La technique devrait plutôt consister à éliminer physiquement les composants « instables et indésirables ». Malheureusement, certains producteurs ne respectent pas le procédé ! De quoi créer un véritable scandale.

À voir Ces eaux en bouteille phares sont contaminées et mauvaises pour votre santé, ne les buvez plus

Nestlé au cœur du scandale !

Nestlé fait partie des plus grands distributeurs d’eaux en bouteille du marché. Et cela inclut les marques Perrier, Vittel ou encore Hépar. Même Contrex fait partie de celles qui sont concernées par ce scandale dont le géant suisse fait l’objet. N’oublions pas que les consommateurs font confiance à la marque quant à leur qualité ! Néanmoins, l’affaire a éclaté en 2021 et a fait beaucoup de bruit.

Ce 24 avril dernier encore, Nestlé devait rendre des comptes pour le traitement de ses eaux en bouteille. L’une de ses usines présente en effet une contamination due à des matières fécales. A l’issue de cette histoire, il est évident que les eaux souterraines ne sont plus aussi saines que ce que l’on peut croire !

Le traitement des eaux en bouteille de Nestlé est logique face à ces contaminations. Néanmoins, le géant suisse n’a pas le droit d’utiliser les appellations de « source » ou « minérales » par la suite. En effet, les eaux ont une même valeur nutritive que celle du robinet à la suite de ces assainissements.

Les eaux en bouteille sont-elles en péril ?

De son côté, Nestlé affirme dont renforcer le contrôle de ses eaux en bouteille. Cela dans le but de réduire les risques liés à la contamination des sources souterraines. Il ne faut pas oublier que les activités humaines nuisent en grande partie à ces dernières.

Les contaminations de ces eaux en bouteille viennent avant tout de l’usage de certains éléments. Cela inclut l’utilisation d’engrais, pesticides ou d’autres médicaments. Face à ces perturbations, Sophie Besnault affirme donc que les règlementations doivent changer tout en informant les consommateurs de leurs impacts !

À voir La grosse somme d’argent que vous pouvez percevoir en France sans travailler

Vous aimez ? Partagez !