Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   800 000 Français seront privés d’une partie de leur allocation durant plusieurs mois, voici pourquoi

800 000 Français seront privés d’une partie de leur allocation durant plusieurs mois, voici pourquoi

Les bénéficiaires d'une allocation subissent les conséquences d'une erreur informatique qui les prive du juste montant.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Un problème informatique peut avoir de lourdes répercussions sur les Français, et surtout pour ceux qui touchent une allocation en particulier. Ces derniers s’attendaient à profiter d’une hausse logique du montant en mai. Mais, contre toute attente, ils n’ont noté aucune différence.

Il ne s’agit pas d’une erreur de leur part. Cette hausse devait arriver, et son absence est donc problématique. Nous apprenons grâce aux informations de handicap.fr et du Parisien qu’il s’agit en réalité des conséquences d’un problème informatique. Malheureusement, il faudra attendre plusieurs mois avant de voir la situation se régler. 

Une revalorisation intéressante pour les allocations

Les Français attendaient avec impatience les versements du mois de mai correspondant aux allocations d’avril. Et pour cause, ces derniers profitent d’une revalorisation très intéressante de 4,6 %. Il ne s’agit pas d’un cadeau du Gouvernement. Non, c’est la conséquence d’une inflation historique ces derniers mois en France.

Ainsi, pour lutter contre la hausse des prix, les aides sociales profitent de cette revalorisation. Les bénéficiaires du RSA, de l’APL, de la prime d’activité, de l’AAH et de plusieurs autres allocations profitent depuis les versements du mois de mai de cette hausse bienvenue. 

À voir Allocation de rentrée scolaire : l’aide sera bientôt versée, la date et le montant dévoilés

Pour profiter de cette hausse, les bénéficiaires n’ont rien à faire. En effet, l’ajustement est automatique. Mais un problème technique est à l’origine d’une stagnation dans le montant d’une allocation. Alors, 800 000 Français sont privés de cette revalorisation.

Une allocation n’augmente pas

Certains Français touchent le 3 de chaque mois un versement de la Caisse nationale d’assurance-maladie. Ce versement est celui d’une allocation, la pension d’invalidité. Elle concerne généralement les personnes qui travaillent à temps partiel ou qui ne peuvent plus travailler à cause d’un problème de santé.

Alors, la Sécu leur verse une somme mensuelle de 800 euros en moyenne. Au maximum, un bénéficiaire (de la deuxième catégorie) peut toucher jusqu’à 1 932 euros. Alors, comme tous les autres, les bénéficiaires de cette allocation pensaient toucher 4,6 % supplémentaires sur le versement du mois de mai. Mais rien, ils n’ont noté aucune différence.

Selon les informations de handicap.fr et du Parisien, il ne s’agit pas d’une erreur de leur part. C’est un problème technique qui se cache derrière cette stagnation. Le problème, c’est que ce problème ne va pas se régler tout de suite. [La] contrainte technique [est] impossible à solutionner rapidement », prévient la Cnam. 

Une réparation dans quelques mois

Les bénéficiaires de cette allocation vont devoir faire preuve de patience. En effet, ils profiteront de cette régularisation au moment des versements du mois d’août. Pas de panique, la Sécu compte bien réunir la bonne somme lors de ce versement. 

À voir Automobilistes : ces objets obligatoires à avoir dans votre voiture d’après la loi

Ainsi, vous toucherez le manque à gagner pour le mois de mai, de juin et de juillet. Par exemple, si vous touchez 600 euros de cette allocation, vous devriez, après la revalorisation, recevoir 627,6 euros. Alors, au mois d’août, vous toucherez 682,8 euros. Et à partir du mois de septembre, le versement sera de 627,6 euros.

Les 826 000 personnes touchant une pension d’invalidité devront donc faire preuve de patience. Cette pension constitue une source de revenu essentielle pour 64 % d’entre elles, qui sont absolument incapables d’exercer une profession. 

Vous aimez ? Partagez !