Vous êtes ici :   Accueil   >   Tendance   >   Hausse des petites retraites : votre pension devrait-elle augmenter en septembre 2024 ?

Hausse des petites retraites : votre pension devrait-elle augmenter en septembre 2024 ?

Les retraités vont-ils enfin tous profiter d'une hausse des petites pensions ? Ils l'attendent depuis de longs mois déjà.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Puisque la réforme des retraites est aujourd’hui une réalité, les Français s’attendent à la mise en place de certaines promesses du gouvernement. Parmi elles, nous trouvons notamment la hausse des plus petites pensions. 

Ces promesses servent à faire avaler la pilule aux Français réfractaires à l’idée de travailler deux ans de plus. Il faut dire que cette réforme, que le gouvernement présente comme indispensable, est loin de faire l’unanimité. Il ne reste plus qu’à attendre que les promesses deviennent réalité. Les retraités vont-ils devoir faire preuve de patience ? Découvrez les dernières informations à ce sujet.

Les petites retraites vont-elles augmenter ?

C’est la grande question. À en croire les annonces du gouvernement, nous pouvons répondre à l’affirmative. En effet, la réforme des retraites prévoit une hausse des petites pensions. D’ailleurs, une première phase de revalorisation a vu le jour en octobre 2023. Pour autant, de nombreux seniors attendent encore leur tour.

En octobre dernier, 500 000 retraités profitaient d’une majoration exceptionnelle. Depuis, ils touchent 50 euros par mois en plus sur leur pension, selon les données de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav).

À voir Très bonne nouvelle pour les retraités, ce changement pour leur épargne

Mais cette revalorisation des petites pensions ne concerne pas tous les seniors. En effet, ceux qui ont pris leur retraite récemment attendent encore de profiter d’une augmentation. Cette attente est-elle enfin sur le point de se terminer ?

La revalorisation du MiCo

Pour augmenter les petites pensions de retraite, le gouvernement opte pour une revalorisation du minimum contributif (le MiCo). Ce dernier représente 85 % du Smic Net. Cela correspond à environ 1 200 euros pour un salarié avec une carrière complète au salaire minimum légal. D’où les prises de parole des ministres parlant de cette pension minimum de 1 200 euros. 

Ces augmentations vont se faire progressivement jusqu’au mois de septembre 2024. Il n’est donc pas anormal de ne pas profiter, encore, de cette revalorisation. Ce sont surtout les femmes qui l’attendent le plus. Et pour une raison bien logique. 

En effet, les femmes bénéficient davantage du minimum contributif que les hommes. Pourquoi ? Car elles ont une carrière plus hachée que les hommes, en moyenne. Pour le gouvernement, cette réforme permet une meilleure égalité entre les hommes et les femmes pour la retraite. Puisqu’elles touchent plus généralement le MiCo, ce sont elles qui attendent le plus de profiter de cette hausse.

Retraites : les conditions pour profiter de la hausse 

Cette hausse pour la pension de retraite vous concerne si vous pouvez justifier d’une durée d’assurance cotisée à l’ensemble des régimes obligatoires qui est égale ou supérieure à 120 trimestres.

À voir Bonne nouvelle pour les retraités Agirc-Arrco : ils vont toucher une grosse somme en plus en 2024 avec la fin du malus

Les retraités actuels qui bénéficient déjà du MiCo majoré sont éligibles. Pour informations, les trimestres gratuits (ceux que vous ne validez pas grâce au travail) ne comptent pas pour profiter du Mico majoré. Une pension plus intéressante va dépendre des 120 trimestres cotisés que vous pouvez justifier.

Chaque année, environ 200 000 retraités profiteront de cette revalorisation. Sachez, pour finir, que le montant du MiCo ne dépend plus du niveau d’inflation. En effet, il évolue selon l’évolution du Smic. En 2024, il est de 876,13 euros par mois pour le minimum contributif majoré et de 733,03 euros pour le non majoré. 

Vous aimez ? Partagez !