Vous êtes ici :   Accueil   >   Utile   >   Ces retraités peuvent toucher des chèques-vacances pour partir sans se ruiner, les concernés

Ces retraités peuvent toucher des chèques-vacances pour partir sans se ruiner, les concernés

Avec l’arrivée de l’été, les aides pour les vacances suscitent l’intérêt de tous. Mais savez-vous que les retraités peuvent toucher des chèques-vacances ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les vacances sont souvent considérées comme un luxe réservé aux salariés. Pourtant, dans l’ombre de cette croyance populaire se cache une réalité méconnue. En effet, certains retraités ont également la possibilité de bénéficier de chèques-vacances. Pourriez-vous toucher cette aide ? Réponses.

Les Français face au dilemme des vacances

Les Français sont connus pour leur addiction aux vacances. Des plus petits aux retraités, ce programme représente une période excitante de l’année. Pourtant, avec la vie qui devient de plus en plus difficile, de nombreux ménages ne peuvent plus se le permettre. Même si l’envie de faire les valises y est, le budget ne le permet plus comme avant.

La traditionnelle échappée belle estivale, autrefois à la portée de tous, devient une organisation financière complexe. Un tiers des Français se voit contraint de renoncer à ce sursis annuel, la faute à un budget vacances qui s’envole bien au-delà des moyens de beaucoup.

L’impact de cette tendance se fait sentir avec acuité chez les plus jeunes, où un enfant sur deux se voit privé de cette parenthèse enchantée. Les seniors ne se trouvent pas épargnés par cette réalité austère.

À voir Très bonne nouvelle pour les retraités, ce changement pour leur épargne

Des aides pour les retraités

Face à un contexte économique tendu, la France réaffirme ses valeurs d’égalité et de solidarité en assurant l’accès aux vacances pour tous. Éléments clés de la politique sociale du pays, les dispositifs d’aide aux vacances incarnent cet engagement.

Les chèques-vacances, émis par les entreprises, constituent une aide précieuse pour les salariés français. Ils leur permettent ainsi de financer partiellement leurs congés.

Ces titres, d’une valeur nominale de 10, 20 ou 50 euros et valables deux ans, ne sont pas l’apanage des seuls actifs. En effet, les retraités trouvent là une opportunité de jouir eux aussi de moments de détente mérités.

Les retraités éligibles aux chèques-vacances

L’accès aux chèques-vacances pour les retraités se trouve certes limité. Néanmoins, il demeure une bouée de secours pour un nombre important de séniors.

Les bénéficiaires potentiels sont principalement issus de la fonction publique territoriale ou des hôpitaux publics. Les critères d’admissibilité sont stricts :

À voir Bonne nouvelle pour les retraités Agirc-Arrco : ils vont toucher une grosse somme en plus en 2024 avec la fin du malus

– avoir franchi le seuil des 60 ans ;
– jouir d’une résidence fiscale en France ;
– répondre à des conditions de ressources spécifiques, sujettes à révision annuelle.

Pour un éclairage sur les droits de chacun, le site de la fonction publique a développé un simulateur en ligne. Cependant, une circulaire, en date du 2 août 2023, a resserré l’étau, excluant une majorité des retraités de la fonction publique autrefois éligibles.

En effet, seuls restent dans le cercle des privilégiés, les retraités des collectivités territoriales et des établissements hospitaliers publics.

Si jamais vous n’êtes pas éligible

L’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) ne délaisse pas les retraités exclus du dispositif des chèques-vacances. Avec son programme « Seniors en vacances », l’ANCV ouvre ainsi la porte à des vacances enrichissantes. Même ceux qui ne remplissent pas les conditions d’éligibilité habituelles peuvent se tourner vers ce dispositif.

Ce programme spécifique propose des avantages sur une sélection de séjours en France et en Europe. Et parfois, il ouvre droit à une assistance financière pour ceux dont les revenus sont modestes.

Le programme « Seniors en vacances » est accessible à tout retraité résidant en France, âgé de 60 ans et plus. Les personnes en situation de handicap peuvent exceptionnellement en profiter, dès 55 ans.

Ce n’est pas tout. Il permet également d’inviter un compagnon de voyage, qu’il s’agisse du conjoint, d’un petit-enfant de moins de 18 ans, ou d’un aidant.

Vous aimez ? Partagez !