Vous êtes ici :   Accueil   >   Météo en France   >   Météo : l’Europe va vivre l’été le plus chaud jamais enregistré ? Ces prévisions alarmantes

Météo : l’Europe va vivre l’été le plus chaud jamais enregistré ? Ces prévisions alarmantes

Encore une fois, la saison estivale risque d’être la plus chaude jamais enregistrée en Europe. Voici les prévisions météo.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’été, apprécié pour sa chaleur bienvenue et ses longues journées ensoleillées, est la saison la plus chaude de l’année. Bien que le soleil soit synonyme de joie et de loisirs, l’idée de subir une canicule reste peu attrayante. Pourtant cette année, les prévisions météo anticipent des températures exceptionnellement élevées en Europe. Mercure va grimper à des niveaux vraiment préoccupants.

Un thermomètre planétaire en ébullition

Selon les données récentes de Copernicus, le service européen de surveillance de la Terre, la planète connaît une vague de chaleur sans précédent. Les onze derniers mois ont marqué l’histoire par des températures, battant des records de chaleur mois après mois.

Depuis juin 2023, chaque mois a surpassé son record de température mensuelle. En avril 2024, la température moyenne a encore grimpé à 1,58 °C au-dessus de la normale pour un mois d’avril. Ainsi, ce dernier est le deuxième avril le plus torride jamais mesuré en Europe.

Mars et l’ensemble de la saison hivernale ont également été témoins de températures exceptionnellement élevées.

À voir Tendances météo : les régions les plus menacées par la canicule cet été

La situation est d’autant plus alarmante que la surface de l’océan Atlantique Nord a atteint des températures inégalées depuis quatre décennies. Face à cette escalade thermique, les prévisionnistes de la météo prédisent un été 2024 potentiellement record. Il pourrait même se présenter comme le plus caniculaire jamais ne vécut sur le continent européen.

Un avant-goût de cette météo dès la semaine prochaine

L’Europe se prépare à affronter une première vague de chaleur dès la semaine prochaine. Les températures en Allemagne et dans certains pays nordiques s’annoncent plus élevées que prévu.

La France, cependant, semble être épargnée pour le moment. C’est grâce à la persistance de gouttes froides. Cette tendance entrave la formation de l’anticyclone des Açores, habituellement associé à une hausse des températures.

Face à cette tendance météo critique, l’Organisation météorologique mondiale et l’observatoire européen Copernicus ont publié le 22 avril un rapport conjoint. Ce dernier révèle que l’Europe est le continent dont le réchauffement est le plus rapide. En effet, les températures s’élèvent presque deux fois plus vite que la moyenne globale.

Elisabeth Hamdouch, cheffe adjointe de l’unité Copernicus, souligne une année marquée par une augmentation des températures. Elle fait part également d’une intensification des phénomènes climatiques extrêmes.

À voir Prévisions météo : voici à quoi vous attendre pour les 4 prochaines semaines

« Notamment un stress thermique avec des températures records, des incendies de forêt, des vagues de chaleur, une perte de glaciers et un manque de chutes de neige. »

Une météo estivale plus chaude que la normale

Les projections météo pour les mois à venir indiquent donc un été particulièrement ardent. Tamsin Green, experte en météorologie chez Weather & Radar, prévoit que les températures des trois prochains mois excéderont les moyennes saisonnières.

Par ailleurs, les régions méridionales et orientales de l’Europe sont susceptibles de subir les assauts des vagues de chaleur les plus intenses.

Le phénomène El Niño, connu pour influencer la température des océans, montre des signes d’affaiblissement. Ses répercussions pourraient se prolonger durant plusieurs mois encore.

En Europe, El Niño est souvent synonyme de températures estivales accrues, une tendance qui pourrait se confirmer dans les mois à venir. Cependant, comme le souligne Tamsin Green, « il est incroyablement difficile de prédire avec précision le temps qu’il fera des mois à l’avance, sans parler des semaines et parfois des jours à venir ».

L’Organisation des Nations Unies a lancé un avertissement fin mars. En effet, elle signale une « probabilité élevée » que l’année 2024 enregistre des températures sans précédent. Cette annonce fait suite à une année 2023 qui a clôturé une décennie de températures record, plaçant la planète « au bord du gouffre ».

Vous aimez ? Partagez !