Vous êtes ici :   Accueil   >   Météo en France   >   La neige et le froid de retour en France ? Les dernières prévisions de la météo

La neige et le froid de retour en France ? Les dernières prévisions de la météo

Après la douceur et les perturbations au cours des derniers jours, les prévisions météo annoncent enfin un refroidissement ce week-end.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Vous avez aimé le temps doux et humide des derniers jours ? Profitez-en bien, car il ne va pas durer ! Un changement radical de météo se profile pour la fin de semaine prochaine et la rentrée scolaire.

Un air plus froid va envahir le pays, avec des gelées matinales et des averses neigeuses possibles en plaine. Quelles sont les régions concernées et pour combien de temps ? Nous vous disons tout dans cet article.

Risque de crue cette semaine

La météo ne va pas nous faire de cadeaux pour cette première semaine de l’année 2024. Des perturbations vont se succéder sur le pays, apportant des vents forts et des pluies abondantes.

La tempête Géraldine a déjà balayé le nord de la France avec des rafales dépassant les 100 km/h, selon La Chaîne Météo. Mais ce n’est pas fini, d’autres épisodes venteux sont prévus, notamment ce mardi.

À voir Météo : les régions frappées par la canicule cet été et où vous allez mourir de chaud

Ces phénomènes météorologiques sont liés à un jet-stream, un courant d’air rapide situé en altitude, qui circule au-dessus de la France. C’est lui qui est à l’origine de cette instabilité. Il faut donc s’attendre à une situation délicate, avec des risques de crues et d’inondations.

Un week-end sous le signe de l’hiver

Le basculement vers un temps plus froid se fera progressivement à partir de vendredi, d’après Tameteo.com. Jusque-là, le flux océanique apportera encore de la douceur et de l’humidité sur la France. Mais les hautes pressions vont se renforcer sur l’Atlantique, repoussant les perturbations vers l’Est de l’Europe.

En conséquence, un vent de Nord va se mettre en place, ramenant des températures plus conformes à la saison, voire inférieures aux normales sur le Nord-Est du pays.

Ce refroidissement s’accentuera entre samedi et dimanche, avec l’installation d’un anticyclone sur les îles britanniques. Celui-ci dirigera un flux continental, avec de l’air froid en provenance du nord de l’Europe. À 850 hPa, soit environ 1 500 m d’altitude, les températures seront de l’ordre de -10 °C.

Ce n’est pas un froid exceptionnel, certes. Mais il sera suffisant pour provoquer des gelées parfois fortes, notamment dans les vallées et les plaines, selon les prévisions météo.

À voir Alerte Météo : pics de grosses chaleurs attendues, risque de canicule, les régions concernés

Il faudra aussi surveiller le risque de quelques averses neigeuses. Elles pourraient descendre jusqu’en plaine sur les Hauts-de-France, le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté et la vallée du Rhône. Ces chutes de neige seront toutefois faibles et éparses, et ne devraient pas tenir au sol en dehors des reliefs.

La météo pour la rentrée scolaire

La semaine de la rentrée scolaire s’annonce donc hivernale sur la France. L’anticyclone devrait rester dominant, limitant les précipitations sur la plupart des régions.

L’air froid restera présent dans les basses couches de l’atmosphère, avec des phénomènes d’inversion thermique. Cela signifie que les températures seront parfois plus basses en plaine qu’en montagne, surtout le matin.

Dans la journée, le ciel sera partagé entre nuages et éclaircies, avec une prédominance du soleil sur le sud du pays. La météo sera plus sèche que lors de la précédente période anticyclonique, grâce à un assèchement de la masse d’air. Néanmoins, il faudra compter avec la persistance de grisailles et de brouillards par endroits, surtout dans le nord et l’est de la France.

Une tendance météo durable ?

Le temps froid et sec devrait se maintenir pendant au moins une semaine. Au-delà, les modèles météorologiques suggèrent une poursuite de la situation anticyclonique, avec un froid qui pourrait persister en basse couche. Les intempéries seraient donc rares et limitées aux régions proches de la Méditerranée.

Il faudra toutefois affiner ces prévisions dans les prochains jours, car la fiabilité reste faible à cette échéance.

Vous aimez ? Partagez !