Vous êtes ici :   Accueil   >   Météo en France   >   Tendances météo : risques de crues et inondations en milieu de semaine prochaine ?

Tendances météo : risques de crues et inondations en milieu de semaine prochaine ?

Alors que nous entamons la nouvelle année, le temps n'a pas été clément ces derniers jours. Cette tendance météo va-t-elle se prolonger ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La France s’apprête à vivre une semaine hors du commun pour cette nouvelle année. Des perturbations en cascade vont en effet s’abattre sur le pays, provoquant des phénomènes météo extrêmes. Vents, pluies, crues, avalanches… rien ne sera épargné.

Quelle est l’origine de cette situation exceptionnelle ? Y a-t-il une chance de retrouver un temps plus calme et plus froid ? Découvrez les dernières prévisions météorologiques pour la semaine du 1er au 7 janvier 2024.

Des perturbations météo en cascade

La première semaine de l’année 2024 se profile comme une période agitée, marquée par des perturbations météo et hydrologiques. Les vents, par moments violents, ne sont qu’une partie du tableau.

La tempête Géraldine a déjà fait sentir sa présence ce week-end. Elle a d’ailleurs apporté un coup de vent puissant dans le nord du pays. Et ce n’est que le début, d’autres coups de vent vont arriver, notamment le redoutable mardi prochain.

À voir Météo : ces prévisions catastrophiques sur l’arrivée de vagues de chaleur en France

La source de ces tumultes météorologiques réside dans un jet-stream puissant circulant au-dessus de la France. C’est lui qui amorce cette agitation dès maintenant. Il s’agit d’une situation préoccupante, annonciatrice de crues et d’inondations.

Une atmosphère dégradée

Après un réveillon agité, la France bénéficie d’une accalmie temporaire de la météo lundi matin. Cependant, à partir de l’après-midi de ce même jour jusqu’à mercredi, une perturbation atmosphérique prend place au-dessus du pays. Elle promet d’apporter un temps excessivement humide, avec des pluies abondantes.

La période la plus critique sera entre lundi soir et mercredi. Les précipitations, continues et de forte intensité, vont toucher sur le nord et le centre du pays.

Ce mauvais temps va particulièrement toucher la Manche à la Bretagne, les Charentes et le Limousin. Le nord des Alpes aux Vosges, du Jura aux Ardennes n’y échapperont pas. Les cumuls de pluie pourraient atteindre 50 à 100 mm.

La Chaîne Météo fait même référence à trois semaines voire un mois de précipitations pour un mois de janvier moyen. Les sols, déjà saturés en raison des pluies récentes, risquent de réagir violemment. Donc, il y a de grandes possibilités que des crues et des inondations surviennent.

À voir Météo : l’été débarque enfin ? Les tendances prévues pour le week-end prochain

Risque de crues torrentielles en montagne

En altitude, la limite pluie/neige sera située entre 1 500 et 2 000 mètres en raison des températures relativement douces. Dans le nord des Alpes, la combinaison de fortes pluies en dessous de 1 800 mètres. De plus, d’importantes chutes de neige au-dessus de 2 000 mètres va accentuer le risque de crues torrentielles.

En haute montagne, la menace d’avalanches atteindra également son apogée. Ce sera particulièrement entre les massifs du Mont Blanc, de la Haute-Maurienne, de la Haute-Tarentaise, de la Vanoise et des Écrins.

Il est clair que cette semaine promet une météo exceptionnellement mouvementée. Entre les vents violents, les pluies torrentielles et les risques de crues, chacun doit alors rester vigilant. Il faut aussi prendre les précautions nécessaires pour minimiser les impacts potentiels de cette période intense.

Une météo plus conforme à la saison bientôt

Alors que la France se prépare à affronter les intempéries en début de semaine, une lueur d’espoir se profile pour la période autour du 8-10 janvier. Selon plusieurs modèles, dont celui de Tameteo.com, un changement significatif des conditions météo s’annonce. En effet, une cellule anticyclonique devrait se former, faisant barrage aux dépressions de l’Atlantique.

Un flux de Nord-Ouest, puis de Nord, pourrait s’établir sur la France, ramenant ainsi les températures à des niveaux plus conformes à la saison.

Vous aimez ? Partagez !