Vous êtes ici :   Accueil   >   France   >   7 aides méconnues que de nombreux retraités ne réclament pas pour gagner plus

7 aides méconnues que de nombreux retraités ne réclament pas pour gagner plus

Les retraités qui respectent les conditions peuvent demander différentes aides sociales pour vivre plus dignement au quotidien.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Nous ne sommes pas tous égaux au moment de partir à la retraite. Pour certains, cette nouvelle étape de la vie rime avec repos. Ils ont hâte de pouvoir profiter de leurs proches et de consacrer à certaines nouvelles activités. C’est un moment qu’ils attendent.

Pour d’autres, la baisse des revenus est source de grosses angoisses. Ces seniors craignent de ne plus pouvoir vivre dignement et correctement. Heureusement, la Caf propose plusieurs aides pour les personnes âgées dans le besoin. Ces aides existent pour réduire les inégalités et permettre à tout le monde de pouvoir finir les mois. Mais encore faut-il les demander.

Des aides pour les retraités en difficulté

La première aide dont nous parlons, sans doute la plus connue, est l’Aspa. L’allocation de solidarité aux personnes âgées vise à garantir un minimum de revenus aux personnes âgées en situation de précarité. 

Pour être éligible, il faut résider en France, avoir des ressources inférieures ou égales à 1 571,18 euros bruts par mois, et être âgé de 65 ans ou plus (62 ans pour les personnes en situation de handicap).

À voir Des millions de retraités vont toucher une très grosse somme en plus sur leur pension en septembre

Cette allocation offre un soutien financier crucial pour ceux qui peinent à subvenir à leurs besoins essentiels. En 2025, les démarches pour obtenir cette aide seront simplifiées grâce au pré-remplissage automatique des formulaires de demande.

L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI), quant à elle, concerne les personnes invalides qui n’ont pas suffisamment de ressources pour vivre décemment. L’attribution de cette aide dépend de conditions de ressources et d’invalidité.

Les bénéficiaires doivent résider en France, avoir des revenus inférieurs à 1 574,24 euros brute par mois, et être en dessous de l’âge requis pour toucher l’ASPA. L’ASI permet de fournir un complément de revenus essentiel pour couvrir les dépenses quotidiennes des personnes invalides.

Des aides indispensables pour les retraités

Les retraités peuvent également bénéficier de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) ou de l’Allocation de Logement Social (ALS) pour alléger le coût de leur loyer. Ces aides sont destinées aux retraités aux revenus modestes, qu’ils vivent seuls ou en maison de retraite.

Il faut en faire la demande auprès de la Caf. Mais de nombreux retraités l’ignorent. En effet, ils pensent que ces aides concernent uniquement les actifs.

À voir Retraites, Smic, APL : les prochaines augmentations qui auront lieu les prochains mois

Les retraités qui respectent les conditions peuvent aussi percevoir l’AAH, l’Allocation adultes handicapés. Il s’agit d’une aide qui concerne les personnes en situation de handicap avec un taux d’incapacité supérieur à 80 %. Cette allocation est très utile pour financer des aides à domicile ou l’achat de matériel spécifique pour compenser les difficultés de déplacement.

Des aides que les Français connaissent moins

Les aides dont nous venons de parler sont celles qu’une majorité de Français connaissent. Mais d’autres, très utiles, peuvent également changer la vie des retraités. Il y a par exemple l’aide ménagère, qui permet de soutenir les seniors pour les tâches ménagères quotidiennes. 

Nous pouvons également citer l’aide aux transports, pour faciliter les déplacements. Elle permet de minimiser les risques d’un isolement de la part des retraités qui ne conduisent plus, par exemple.

Enfin, il y a l’aide au portage des repas, qui s’assure que les retraités mangent à leur faim chaque jour. Il ne faut pas oublier de faire une demande pour percevoir ces aides.

Vous aimez ? Partagez !