Vous êtes ici :   Accueil   >   France   >   Livret bancaire : mauvaise nouvelle qui vise les taux pour ces épargnants

Livret bancaire : mauvaise nouvelle qui vise les taux pour ces épargnants

Ce mois de juin s’annonce plutôt mal pour les épargnants au livret bancaire. Une très mauvaise nouvelle vient d’être révélée.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les épargnants se trouvent à l’aube d’un revirement potentiellement décevant. Après plus de deux ans d’une tendance haussière, les taux d’intérêt des livrets bancaires semblent se diriger vers une fin de cycle.

La Banque centrale européenne (BCE) est sur le point de réduire ses taux directeurs dès ce jeudi. Une décision qui pourrait bouleverser le marché des livrets d’épargne.

Une petite différence à faire

À la différence des livrets réglementés comme le livret A ou le livret jeune, le livret d’épargne bancaire joue selon ses propres règles.

Les conditions de ce compte ne dépendent pas de l’État, mais résultent d’un accord entre vous et votre banque. Cela signifie que l’épargnant a une large de choix pour les termes et les institutions qui lui conviennent le mieux.

À voir Paiements en espèces : attention, une nouvelle loi va limiter le plafond

Lorsque vous déposez votre argent sur un livret d’épargne bancaire, vous bénéficiez d’intérêts calculés sur un taux fixé dès l’ouverture du compte.  Les intérêts sont calculés en fonction du temps que votre argent reste sur le compte, selon un barème établi à la souscription.

Cette année, ce livret va connaître un grand changement, qui ne fera pas le bonheur de ses détenteurs. En effet, la situation actuelle des taux de livret bancaire en Europe indique une tendance à la baisse, influencée par plusieurs facteurs économiques.

Une tendance à la baisse du livret bancaire

La BCE s’apprête à réduire ses taux directeurs ce jeudi 6 juin. La raison ? L’inflation montre des signes d’essoufflement. L’Insee nous révèle une hausse de seulement +2,2 % en mai en France.

Les analystes financiers scrutent l’horizon économique et anticipent ainsi une série de réductions des taux en 2024. Le taux pourrait atteindre des niveaux historiquement bas. En prévision de cette tendance, certains établissements bancaires ont déjà entamé une politique de rétraction des taux.

MoneyVox révèle que Placement-direct.fr, en partenariat avec CFCAL-Banque, filiale du Crédit Mutuel Arkéa, a déjà initié le mouvement.

À voir Très bonne nouvelle pour les retraités : cette aide méconnue que vous oubliez de demander

L’institution a en effet diminué le taux de son super livret à 4,25 % à 3,75 % pour les deux mois à venir, depuis le début du mois de juin. Malgré cela, des offres attractives subsistent, avec des taux pouvant atteindre jusqu’à 5,5 % selon MoneyVox.

La fin d’un cycle du livret bancaire ?

D’autres institutions financières pourraient emboîter le pas, ajustant leurs taux en fonction de leur stratégie commerciale. C’est le cas de Distingo Bank, qui propose actuellement un taux brut de 3 %.

Sarah Zamoun, à la tête de Distingo Bank, exprime une prudence partagée par le secteur :

« Nous attendons comme les autres la décision de la BCE, le 6 juin. Mais nous prenons également en compte notre besoin en liquidité, ainsi que le niveau de rémunération des livrets règlementés pour répondre au mieux aux attentes de nos clients. »

Ce contexte marque peut-être la fin d’une période faste pour les épargnants. Cette année pourrait ainsi marquer la fin des hausses historiques consécutives du livret bancaire. Et ce, après deux années consécutives marquées par l’inflation.

Cette situation incite par conséquent les épargnants à rester vigilants. Certains vont surement réévaluer leurs options d’épargne face aux changements imminents du paysage financier européen.

Source : MoneyVox

Vous aimez ? Partagez !